RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Un pesticide à supprimer

Publié le lundi 21 novembre 2016

Les produits de type « pia-pia » à base de la matière active Dichlorvos ou DDVP dont l’utilisation est à supprimer au Niger.

Rédaction : Aminou Salifou (RECA).

C’est le produit qui a été baptisé « pia-pia » par les producteurs. Cet insecticide contient une matière active dont le nom est Dichlorvos, également appelé DDVP. La matière active appartient à la famille des Organophosphorés. Le produit agit par contact et par inhalation contre une large gamme d’insectes.

- C’est le produit le plus utilisé au Niger.
- Son utilisation n’est pas autorisée au Niger par le Comité sahélien des pesticides.
- Il est interdit en Europe depuis 2007 car il présente des risques de provoquer des cancers. C’est un produit très toxique.

- Dans les pays où il est encore utilisé, il est vendu à une concentration de 200 g/litre ou 500 g/litre alors qu’au Niger on trouve seulement des produits avec une concentration beaucoup plus forte : 1000 g/litre, donc plus toxique.
- Son Délai avant récolte (DAR) est supérieur à 20 jours pour de nombreux légumes (salades, moringa, tomate, piment, etc.), c’est-à-dire le temps que doit respecter le producteur entre un traitement et la récolte. Dans la majorité des cas, ce délai n’est jamais respecté par les producteurs en dehors de l’oignon.

Au Niger, on trouve 17 produits commerciaux contenant le Dichlorvos comme matière active.

Dans chaque région du Niger, on peut trouver au moins 4 ou 5 produits commerciaux avec du Dichlorvos. Tous ces produits commerciaux sont importés du Nigeria.

L’objectif que doivent se donner toutes les structures engagées dans l’appui-conseil auprès des producteurs maraîchers est de supprimer l’utilisation de ce produit par les maraîchers.

Cela passe par l’information et la formation des producteurs et des propositions pour utiliser des produits de remplacements.

Les photos présentées dans la note donnent une liste des produits commerciaux contenant cette matière active qui ont été recensés au Niger par le RECA.

Télécharger la note, 3 pages, 685 ko.