RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Structuration filière lait /Nariindu2

Publié le mercredi 22 mars 2017

Nariindu 2 / Structuration de la filière lait local à Niamey : tous gagnants !

Le lait cru du Niger n’est que très faiblement commercialisé alors que la demande urbaine est forte et en constante augmentation. Pourtant ceci n’est pas une fatalité. Depuis 2008 la filière lait local se structure progressivement, notamment grâce à la mise en place de « centres de collecte », l’installation de collecteurs privés, la contractualisation avec les industries laitières. En se coordonnant bien, tout le monde y gagne !

- UN ELEVEUR A HAMDALLAYE : « JE GAGNE UN PEU CHAQUE JOUR »

Traditionnellement le lait cru n’était pas vendu. Avec le centre de collecte j’achète de l’aliment du bétail et je vends au centre entre 2 et 5 litres de lait cru par jour. Cela me fournit chaque jour un peu d’argent (entre 600 et 1500FCFA). De plus en plus d’éleveurs apportent leur lait au centre ou le vendent aux collecteurs. Aujourd’hui tout le monde regarde le centre de collecte !.

- LE COLLECTEUR DE GANGAZOUGOU : « MON STATUT SOCIAL A CHANGE »

- LA TRANSFORMATRICE DE LAIT DE DAGRI : « JE NE COURS PLUS PARTOUT »

- SOLANI : LE LAIT LOCAL ACCESSIBLE GRACE AUX CENTRES DE COLLECTE

Télécharger l’intégralité de la note, 1 page, 340 Ko.