RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Flux agricoles /Bulletin

Publié le dimanche 25 juin 2017

Flux transfrontaliers des produits agricoles et bétail/viande en Afrique de l’Ouest / Bulletin Avril 2017.

Le bulletin mensuel des flux transfrontaliers de produits agricoles et d’élevage au Sahel et en Afrique de l’Ouest est réalisé par le Programme Régional d’Appui Accès aux Marchés initié par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et piloté par le Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Dans le bulletin, il est indiqué que les données qui portent sur les volumes et les valeurs sont collectées avec l’appui logistique des organisations professionnelles dans un certain nombre de pays de l’espace communautaire (CEDEAO). Les activités de collecte sont soutenues par des conventions de subvention entre le CILSS et ces organisations. La collecte est faite dans les points de sortie (frontières) et dans les marchés stratégiques de différents pays de la région. Les données sont collectées quotidiennement dans chaque pays, et transmises au CILSS chaque mois.

Pour le Niger, le RECA ne sait pas quelles organisations professionnelles sont impliquées dans la collecte des données. Cette note présente les données pour le Niger.

Au total, il a été enregistré en avril 2017 au Niger un volume d’importations de céréales 9.954 tonnes (hors riz) pour une valeur arrondie de 5.712.000 $ soit environ 3.140.000.000 F.CFA. (en prenant 1 $ = 550 F.CFA).

Par contre à la lecture du tableau des exportation, les chiffres paraissent surprenant. Le Niger, avec 1266 bovins, aurait exporté 15 fois moins de bovins que le Mali ou le Burkina Faso et même moins que le Bénin ? Difficile à croire ! Cela mériterait des vérifications des sources.

Pour les moutons, il faut le signaler tout de suite … c’est pire. En deux mois le Niger aurait exporté que 629 moutons contre 90.000 pour le Burkina ou 42.000 pour le Mali.

Même pour un mois d’avril, les chiffres des exportations du Niger ne semblent pas crédibles. C’était d’ailleurs la même chose pour le bulletin de mars. Il serait nécessaire d’essayer de comprendre qui fournit les données et où se situent les problèmes.

Lire la suite, intégralité de la présentation du RECA pour le Niger, 3 pages, 667 Ko.

Télécharger le bulletin des flux transfrontaliers, 16 pages, 1,7 Mo.

Répondre à cet article