RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

AppuiConseil OEF/ROPPA

Publié le lundi 24 juillet 2017

Synthèse et conclusions du premier rapport de l’Observatoire régional des exploitations familiales du ROPPA.

Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’ouest (ROPPA).

Le 1er rapport de l’OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES EXPLOITATIONS FAMILIALES du ROPPA (OEF/ROPPA) présente :
- (1) une lecture paysanne du comportement des exploitations familiales (EF) ouest africaines au cours des deux dernières campagnes agricoles ;
- (2) un tableau des appuis conseils de proximité dont ces EF ont bénéficié ;
- (3) une analyse des politiques auxquelles ces EF et les organisations qui les représentent ont fait face ;
- et (4) les perspectives de l’observatoire.

Pour ce premier envoi vous trouverez le document de synthèse et de conclusions (64 pages) et un document qui présente le chapitre 2 sur les appuis conseils paysans aux exploitations familiales (7 pages).

Ce chapitre donne un panorama de l’offre actuelle des OP en matière d’appui conseil aux exploitations familiales. Il en ressort qu’il existe des dispositifs de conseil aux EF à gouvernance paysanne d’envergure dans 5 pays (Burkina, Mali, Sénégal, Guinée, Bénin), des dispositifs paysans partiellement fonctionnels ou en construction dans 4 pays (Niger, Libéria, Côte D’ivoire, Ghana), et que dans 4 pays il n’y a pas encore de dispositifs paysans de conseil à l’EF (Gambie, Guinée Bissau, Sierra Leone, Togo). Le chapitre présente également une description et une analyse comparative des pratiques et systèmes d’appui-conseil paysans, et un repérage des conditions dans lesquelles se construisent les pratiques et systèmes paysans de conseil à l’Exploitation familiale. Au Niger, l’observatoire est animé par la Plateforme Paysanne.

Au Niger, la création du Système national de conseil agricole, de l’Agence de promotion du conseil agricole (APCA), et la mise en place du « Fonds d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) » dont la Facilité 3 intitulée « Financement du conseil Agricole, de la recherche et du renforcement de capacités » sont rentrés dans la dernière étape.

Tous ces outils doivent permettre un financement des dispositifs offrant des services de Conseil Agricole, notamment les dispositifs privés de conseil Agricole, à savoir les organisations faitières de producteurs, les chambres régionales d’agriculture, les groupements de service conseil, les centres de prestation de services, les services vétérinaires privés de proximité et les autres structures privées à préciser). C’est donc une avancée certaine pour la reconnaissance des dispositifs de conseil à gouvernance paysanne.

Télécharger le chapitre 2 : Observation des appui conseil paysan aux EF, 7 pages, 2,3 Mo.

Télécharger le document de synthèse, 66 pages, 2,7 Mo.

Répondre à cet article