RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Mosaïque du manioc

Publié le mercredi 18 octobre 2017

La mosaïque africaine du manioc, une maladie ignorée des producteurs au Niger.

Rédaction : Haougui Adamou, Mossi Maiga Illiassou, Basso Adamou (Département Cultures Irriguées, INRAN), Daouda Reki Nouhou (Promap) et Patrick Delmas (RECA) - Octobre 2017.

En 2012, la production au Niger a été chiffrée à plus de 100 000 tonnes obtenues sur environ 7 000 hectares. C’est une production en augmentation régulière. De plus le manioc est souvent cité comme plante résistante au changement climatique.

La plus grande contrainte biotique (relative à des êtres vivants) à la production de manioc au Niger est sans contexte la Mosaïque Africaine du Manioc (ou African cassava mosaic disease, ACMD), maladie due à un virus qui sévit dans toutes les régions productrices de notre pays.

Plus les pieds sont infectés jeunes, et surtout lorsque les boutures le sont, plus le pourcentage de feuilles virosées est important et plus les pertes de production sont élevées.

Il est rare de ne pas voir de plants attaqués dans une parcelle de manioc, quelque soit la région. Il est très important que les boutures soient choisies UNIQUEMENT sur des plants ne présentant pas de symptômes.

Lire la suite, 3 pages, 835 Ko

Répondre à cet article