RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

F.T. Marché à bétail

Publié le vendredi 16 mars 2018

Fiche technique spécifique SPC n°1 : Marché à bétail.

Le Projet Pastoralisme et Stabilité au Sahel et dans la corne de l’Afrique (PASSHA) a conduit et validé avec ses partenaires de mise en œuvre une boîte à outils sur la Sensibilité et la Prévention des Conflits (SPC). Ce projet qui vient en complément du Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) entend à travers lesdits outils renforcer les connaissances et compétences des équipes pour mieux apprécier le lien entre le conflit et la mise en œuvre des projets.

Cette Fiche contient des éléments techniques et organisationnels fruits de la capitalisation d’expériences de terrain en matière de marchés à bétail. Elle fait partie d’une série de Fiches Techniques Spécifiques aux cas de projets de développement du secteur de l’élevage les plus courants pour aider les agents à compléter la liste de vérification SPC.

Un marché à bétail est une aire où sont regroupés des animaux vivants afin d’être vendus (généralement ruminants et ongulés, mais par extension toutes autres espèces domestiques terrestres). Un marché à bétail est donc un lieu d’échange commercial d’animaux domestiques, dont les caractéristiques physiques et fonctionnelles doivent être définies clairement, car elles constituent une base indispensable non seulement pour l’analyse de l’impact environnemental et social, la prévention et la sensibilité aux conflits, mais également pour l’analyse de la rentabilité économique et sociale, et l’organisation du fonctionnement assurant la pérennité de l’ouvrage.

Extrait : La propriétaire légal et investisseur (maitrise d’ouvrage) du marché à bétail peut être public (généralement collectivité locale), associatif (généralement association de bouchers ou d’éleveurs) ou privé (une entreprise). Une maîtrise d’ouvrage peut être déléguée, c’est à dire que si légalement elle revient à une entité publique, cette dernière peut décider (notamment pour mobiliser les ressources de financement nécessaires à l’investissement hors du budget public) de déléguer cette propriété à un tiers privé ou associatif pour une durée déterminée ou indéterminée.

Cliquer ici pour télécharger Pour télécharger la fiche sur le site du PRAPS, cliquer à droite (10 pages, 2,8 Mo).

Répondre à cet article