RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

GDT /Visite de 2 sites demi-lunes

Publié le mardi 15 mai 2018

Récupération de terres, visite de deux sites sur le plateau de Guelielh / Note de travail.

Rédaction : Equipe technique RECA et CRA Tillabéri.

Les sites de « récupération des terres » visités sont sur un plateau se trouvant sur la commune de Youri (Région de Tillabéri), à l’Est de la route goudronnée au niveau du marché de la commune. La photo satellite ci-dessous indique quatre types d’aménagement réalisés entre 2014 et 2016. Ces quatre sites de récupération représentent une surface totale d’un peu plus de 350 ha.

Cette note présente les observations que l’on peut faire sur les deux sites ayant été aménagés avec des demi-lunes sylvicoles (100 ha) ou sylvo-pastorales (12 ha).

Les formations végétales dénommées « brousse tigrée » sont caractéristiques des plateaux de la partie Ouest du Niger. La végétation est contractée en bandes ou en taches comme réponse naturelle et efficace à une raréfaction de la ressource hydrique. La brousse tigrée est une alternance de végétation et de zones au sol nu qui s’organisent perpendiculairement à la pente. Les zones nues ne sont pas des espaces perdus ; elles servent à récolter et acheminer les eaux de ruissellement vers les zones de végétation. Ces zones nues sont appelées « impluvium » et permettent donc l’alimentation en eau et la croissance des espèces végétales dans les bandes boisées.

Dans les conditions du Niger occidental, la brousse tigrée constitue la forme la plus élaborée d’organisation de la couverture végétale naturelle pour être en parfait équilibre dynamique avec le climat.

La fragilité de la brousse tigrée et la complexité de son fonctionnement n’autorisent aucune intervention inconsidérée, sous peine de dégrader irrémédiablement ce biotope. Aussi, toute intervention d’aménagement de ce milieu devrait être légère pour ne point créer un dysfonctionnement dans le système (Prof. AMBOUTA Karimou - Université Abdou Moumouni - Caractérisation de la brousse tigrée du Niger occidental).

Le premier aménagement dans un ensemble végétal classique de brousse tigrée semble contre indiqué. En effet, la confection des demi-lunes a pour objectif de récupérer l’eau de l’impluvium et donc de diminuer le volume qui sera disponible pour la végétation naturelle. Cela correspond à provoquer une petite sécheresse.

Note Youri DL CompresseeSur ce même plateau, il existe un site de 12 ha avec des demi-lunes sylvo-pastorales : plantation d’un arbre par demi-lune et semis d’herbes dans la demi-lune et sur le bourrelet, réalisé en 2015 (trois saisons des pluies). La densité des demi-lunes est très élevée, autour de 550 demi-lunes par ha. Le tout est clôturé avec quatre rangs de fils de fer barbelé.

Cet aménagement est maintenant très apprécié de la population. Lors de la récolte des pailles, c’est un « petit marché » qui prend vie avec les femmes qui viennent faire la coupe et les charrettes pour transporter. L’ensemble de la population a bien compris l’intérêt de cet aménagement et respecte les règles.

Télécharger l’intégralité de la note avec photos, 8 pages, 1,8 Mo.

Télécharger la version compressée, photos de moindre qualité, 8 pages, 633 Ko.

Répondre à cet article