RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Sésame /Insecteurs ravageurs

Publié le dimanche 8 juillet 2018

Inventaire et dynamique des insectes ravageurs des cultures du sésame (Sesamum indicum L.) au Niger.

Dr Ibrahim Adamou Amoukou, Faculté d’Agronomie (FA), Université Abdou Moumouni (UAM), Dr Aïssetou Yayé Dramé, FA/UAM, Niamey, Dr Seyni Boureima, Faculté d’Agronomie et des Sciences de l’Environnement, Université de Maradi, Boubé Chayaya Abdoulkadri, CARE International Niger.

Bulletin de la Recherche Agronomique du Bénin (BRAB) / Numéro spécial Productions Animales & Végétales et Economie & Sociologie Rurales – Décembre 2013.

Note du RECA : Cette page a été construite par le RECA à partir d’extraits du texte original rédigé par des chercheurs nigériens de l’Université de Niamey et de l’Université de Maradi dans la revue de l’Institut National des Recherches Agricoles du Bénin (INRAB), disponible sur internet . Une étude sur la dynamique des insectes ravageurs est importante pour mettre en place des programmes de lutte intégrée et notamment pour employer efficacement des biopesticides qui ont une effet répulsif important et dont l’efficacité dépend du choix de la période d’application au moment où les ravageurs peuvent apparaître. Connaître la dynamique saisonnière et journalière de la population d’un ravageur permet de mieux raisonner la stratégie de lutte.

La culture du sésame est confrontée à des difficultés liées à l’attaque des insectes dont le plus remarquable est Antigastra catalaunalis (Lepidoptera, Pyralidae). A travers cette étude, il est question de faire un inventaire de l’entomofaune du sésame et de suivre la dynamique du ravageur le plus connu (A. catalaunalis) à travers un suivi chronologique des phases d’apparition des larves sur la culture en prenant en compte la diversité des variétés de sésame et la variation du régime pluviométrique. Les résultats obtenus ont montré qu’une diversité d’insectes colonise le sésame durant son cycle de développement avec des dégâts non moins importants sur les différents organes de la plante. La fréquence d’apparition des larves de A. catalaunalis était fonction non seulement de la durée du cycle de développement de l’insecte mais aussi des conditions climatiques.

- Introduction
- Principaux insectes ravageurs du sésame au Niger
- Evolution des populations des insectes ravageurs au cours du cycle du sésame
- Evolution des populations de A. catalaunalis en fonction de la variété et de la pluviométrie
- Conclusion

L’étude de l’entomofaune du sésame révèle une diversité d’insectes sur la culture tout au long de son cycle. Parmi ceux-ci figure le lépidoptère A. catalaunalis qui, par l’importance de ses dégâts sur la plante, est le ravageur principal.

A. catalaunalis est plus prolifique pendant les périodes de faible pluviométrie que pendant les périodes pluvieuses. Les larves de cet insecte font leur apparition deux semaines après la levée des plants de sésame, et de génération à génération, elles persistent jusqu’à la récolte causant ainsi des dommages sur les feuilles, les fleurs et les capsules.

Les adultes, qui sont des papillons, sont très fréquents sur les parcelles pendant les moments de fraîcheur au cours de la journée. Le fauchage de ce papillon le jour semble affirmer qu’il a une activité diurne. L’identification et la connaissance des conditions de vie de cet insecte même en saison sèche s’avèrent nécessaire afin de définir la stratégie de lutte intégrée (chimique, biologique, etc.) à adopter.

Télécharger la note ravageurs sésame, 5 pages, 948 Ko.

Répondre à cet article