RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Mooriben / Dispositif d’appui conseil

Publié le mardi 25 mai 2010

Le dispositif d’appui / conseil aux producteurs et productrices de Mooriben

Les activités d’appui/conseil font partie des missions de la Fédération des Unions de Groupements Paysans du Niger - Mooriben. C’est pour remplir cette fonction que Mooriben s’est dotée d’un Secrétariat exécutif qui est sa base d’appui.

Les unions sont pourvues d’équipe d’animateurs/animatrices endogènes. Les boutiques d’intrants (BI) disposent de gérants qui fournissent des conseils aux utilisateurs des intrants. En outre, depuis 2007, Mooriben met en place au niveau des villages d’intervention dans les zones concernées (fleuve, agricole et agropastorale) des paysans relais, pour participer à l’auto encadrement des membres des groupements, notamment au niveau de la mise en œuvre des activités agricoles.

Le dispositif d’auto encadrement comprend donc 4 composantes majeures : les paysans relais, les gérants des BI, les animateurs endogènes et les cadres du secrétariat exécutif.

Le détail pour chacune de ces composantes du dispositif est donné dans la note jointe.

Fin 2013, le dispositif d’appui / conseil des unions de Mooriben devrait atteindre presque 800 personnes, essentiellement des producteurs et productrices désignés par leurs pairs et travaillant au sein de leurs organisations.

Un dispositif d’appui/conseil lié à une gamme de services

Mooriben travaille avec les unions pour mettre en place progressivement une gamme de services intégrés au niveau de chaque union. Ces services comprennent une radio communautaire, une boutique d’intrants (et de charrettes, charrues et motopompe à crédit), une institution de micro finance, le warrantage, une banque céréalière centrale. La radio communautaire et la boutique d’intrants de l’union jouent un rôle important dans la diffusion de conseils à destination des productrices et producteurs.

Les différents thèmes de formation retenus doivent faire l’objet de production et de diffusion d’émissions radios afin de toucher le maximum de paysans. Ces émissions seront réalisées par les cellules de communication des unions avec la participation des animateurs endogènes, des paysans relais et des agents de l’agriculture. Les émissions seront rémunérées afin de contribuer à la prise en charge des frais liés à leur réalisation.