RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Ecoulement semences Zinder

Publié le mercredi 15 août 2018

Note sur l’écoulement des semences améliorées au niveau des producteurs de la région de Zinder.

Rédaction / Equipe technique de la Chambre Régionale d’Agriculture de Zinder, Août 2018.

En avril 2018, la Chambre Régionale d’Agriculture (CRA) de Zinder a rédigé une note sur la disponibilité en semences améliorées de mil, sorgho, niébé et arachide qui a fait l’objet d’émissions radios diffusées sur 15 radios communautaires de la région. 38 producteurs semenciers ayant une quantité d’au moins 500 kg pour au moins une des espèces ont été contactés par la CRA pour la rédaction de cette note. 97% de ces producteurs ont pu être contacté par téléphone à la fin du mois de juillet 2018 pour faire un point de l’écoulement de leurs semences. Chaque producteur contacté a donné les quantités des semences vendues et non vendues, les principaux acquéreurs et les prix de cession.

- Un bon écoulement des semences améliorées de sorgho et arachide a été enregistré au niveau de la région avec des taux de vente des semences respectivement de 94% pour le sorgho et 96% pour le mil sur l’échantillon de producteurs suivis.
- Pour le mil et le niébé, le pourcentage de semences vendues est un peu plus bas avec 85% pour le mil et 81% pour le niébé.
- Les semences ont été vendues principalement à des producteurs individuels, à l’ONG World Vision, au GSC FUSAA et au niveau des foires aux semences améliorées organisées par l’ICRISAT en partenariat avec l’ONG CDR dans les communes et par REGIS-AG dans la ville de Zinder (principalement pour le niébé). Les foires communales ont été appréciées des producteurs semenciers.
- Cette année il y a peu d’achats institutionnels contrairement à l’année passée. La FAO et le PPAAO n’ont pas acheté des semences améliorées auprès des producteurs semenciers contactés. Ces ventes directes aux producteurs sont un point extrêmement positif pour assoir une production de semences améliorées régulière et durable.
- Les plus importantes quantités de semences améliorées invendues se retrouvent dans les communes de Tirmini (6 000 kg) et Falenco (1 500 kg) pour le mil, Tirmini (100 kg) et Tarka (223 kg) pour le sorgho, Tirmini (1000 kg), Garagoumsa (700 kg) et Takaya (560 kg) pour le niébé. La quantité invendue de semences améliorées d’arachide se retrouve uniquement dans la commune de Takaya (500 kg). Ces invendus s’expliquent par le fait que les producteurs de ces communes n’ont pas encore bien compris l’intérêt de l’utilisation des semences améliorées selon les producteurs semenciers contactés.
- Les prix de vente des semences améliorées de mil, sorgho, niébé et arachide au niveau de la région sont souvent inférieurs aux prix initialement fixés. Les prix ont évolué comme suit dans les communes de Tirmini, Matamèye, 3éme et 4éme arrondissements de la ville de Zinder.

Lire l’intégralité de la note, 8 pages, 402 Ko.

Répondre à cet article