RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Bulletin Albichir 107 /Août 2018

Publié le mercredi 19 septembre 2018

Bulletin Albichir No 107 – Août 2018 / Analyse approfondie des marchés et de la sécurité alimentaire au Niger.

Ce bulletin est envoyé par mail par le Système d’Informations sur les Marchés Agricoles (SIMA).

Points saillants pour Août 2018 :
- Stabilité des prix des céréales, du fait de l’équilibre observé entre l’offre et la demande sur les marchés suite à la disponibilité des nouvelles récoltes ;
- Baisse des prix des céréales sèches par rapport à la même période de l’année passée, mais hausse comparé à la moyenne des cinq dernières années (août 2013-août 2017) sur presque tous les marchés des chefs-lieux des régions ;
- Des marges bénéficiaires entre les marchés transfrontaliers et nationaux incitatives à l’importation des céréales à partir de Malanville au Bénin, et Illéla au Nigéria ;
- Des termes d’échange qui demeurent en défaveur des éleveurs mais en faveur des producteurs d’oignon.

Points spéciaux :
- Évolution de la campagne pluviale au 10 septembre 2018 : Conditions agro-météorologiques favorables au développement des cultures ayant occasionné la maturité du mil dans certaines localités des régions de Diffa, Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéri et Zinder. Un début de maturité du sorgho est observé dans la région de Tahoua.
- La CEDEAO, à travers sa Réserve de sécurité alimentaire a mis à la disposition du Niger 6 528 tonnes de céréales destinées aux populations en difficulté alimentaire de régions de : Dosso : 2 000 T, Birni N Konni : 1 028 T, Maradi : 2 000T et Zinder : 1 500 T.
- Poursuite de la vente de céréales à prix modéré, 80 000 tonnes reparties en huit phases jusqu’en septembre 2018 et touchera 150 000 ménages à travers le pays. 10 000 tonnes seront distribuées à chaque phase.

Variations des termes de l’échange bouc/mil à Abalak dans la zone pastorale de la région de Tahoua.

Sommaire

1. Analyse de la disponibilité alimentaire
- Différentiel de prix entre les marchés pairs (nationaux et transfrontaliers)
- Estimation de prix de parité à l’importation

2. Analyse de l’accessibilité alimentaire
- Projection de prix en période de soudure
- Minimum et maximum de prix constants

3. Termes de l’échange : Bouc et oignon contre mil

4. Conclusions et perspectives

5. Recommandations

Télécharger le bulletin Albichir Août 2018, 8 pages, 1,6 Mo.

Répondre à cet article