RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Le sésame à Diffa

Publié le lundi 24 décembre 2018

Le sésame une culture à bonne valeur ajoutée.

Rédaction : Equipe technique CRA Diffa / Novembre 2018.

Le sésame est une culture en expansion dans la région de Diffa. En effet, ces 5 dernières années les superficies emblavées en sésame pendant la saison des pluies prennent de plus en plus d’ampleur particulièrement dans les départements de Goudoumaria, Mainé Soroa, Chétimari et Diffa. C’est pourquoi la CRA de Diffa s’est intéressée depuis trois ans à cette culture à bonne valeur ajoutée.

Cette note présente les actions de la Chambre Régionale d’Agriculture de Diffa par rapport à la culture du sésame :
- Des missions d’appréciation des superficies emblavées au niveau de tous les bassins de production (en 2016) ;
- La mise en place du conseil de gestion à l’exploitation familiale sur le sésame dans les bassins de Goudoumaria, Mainé et Chetimari (2017) ;
- Au niveau information, la CRA a réalisé une émission radio sur la production et l’intérêt du sésame ;
- Une première formation de 25 femmes sur la transformation du sésame en gâteau, huile de sésame (2017) ;
- Elaboration d’une fiche de référence technico économique sésame avec l’appui du RECA (2017-2018) ;
- Suivi en conseil de gestion (CGEF) de 62 producteurs dans la commune de Mainé ;
- Intégration de la culture de sésame au niveau de 40 Champs Ecoles Paysans en 2018 dans le cadre de la mise en œuvre de la convention CRA-ProDAF ;

Les producteurs s’organisent pour une meilleure commercialisation.

Le circuit de commercialisation est maitrisé par les producteurs de Chéri. Au début les producteurs transportaient leurs produits à Gashua au Nigeria et vendaient le sac de 80 kg à 30 000 Nairas. Maintenant un deuxième débouché a été découvert : c’est le marché de « Djadji Maadji » dans l’Etat de Yobé où les acheteurs font une pesée systématique des sacs et achètent à 410 Nairas le kg, contrairement aux acheteurs de Gashua qui n’achètent que par sacs.

Ainsi les producteurs de sésame de Chéri font le transport et la vente groupée de leurs produits au marché de Djadji Maadji chaque semaine avec des quantités croissantes.

Télécharger la note 5 pages, 317 Ko.

Répondre à cet article