RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Combien d’oignons ?

Publié le mardi 28 septembre 2010

Cet article est paru dans le bulletin RECA INFO n°8 de Juin 2010. Il a été rédigé par l’équipe technique du RECA.


Combien d’oignons sont produits au Niger… c’est (très) difficile à savoir !

Dans les « résultats définitifs » de la campagne agricole 2009 – 2010 (Ministère du Développement agricole – Direction des statistiques) paru en février 2010, il est donné une production de 384.309 tonnes d’oignon. Les pertes et semences sont évaluées à 76.862 tonnes et les exportations à 100.000 tonnes. Il s’agit cependant de la campagne oignon 2008 – 2009. Sur cette base la consommation des nigériens se monterait à 207.447 tonnes, soit 14 kg par habitant et par an.

Dans plusieurs communications (ANFO ou INRAN), on trouve le chiffre d’une production de 500.000 tonnes. En 2008, l’Observatoire régional de l’oignon donnait une production de 447.000 tonnes au Niger. Les données disponibles sur le site de la FAO donnent moins de 200.000 tonnes pour 2008. Mais la première place revient sans contestation possible au Recensement général d’agriculture (RGA) qui avance une production de 560.782 tonnes pour le Niger. Il faut quand même faire remarquer que le RGA donne une production d’oignon dans la région de Zinder presque équivalente à celle de Tahoua. Les spécialistes ont du mal à le croire. Ces chiffres sont difficilement crédibles.

Donc, en résumé, la production d’oignon du Niger se situe entre 200.000 et 500.000 tonnes, ce qui fait quand même une marge d’erreur particulièrement importante.

Pour les exportations les chiffres sont aussi variables. Ils varient suivant les documents entre 40.000 tonnes, 80.000 tonnes et 125.000 tonnes. Des exportations de 100.000 tonnes et une production de 500.000 tonnes laisseraient un disponible de 400.000 tonnes pour la consommation du Niger, 266.000 tonnes si l’on enlève les pertes et semences évaluées par certains à 1/3 de cette production. Cela donnerait quand même une consommation d’environ 50 grammes d’oignon par personne et par jour et mettrait les Nigériens comme premiers consommateurs d’oignon de la sous région.

La difficulté des chiffres n’est pas propre au Niger. Le tableau suivant est disponible dans l’évaluation sous-régionale de la chaîne de valeurs oignon / échalote en Afrique de l’Ouest réalisée par le projet ATP. Les chiffres proviennent de la base de données FAOSTAT pour 2008. Si l’on additionne le potentiel d’importation des différents pays d’Afrique de l’Ouest (le déficit en oignon) on obtient seulement 156.634 tonnes. Ce potentiel pourrait être couvert par la seule production exportable du Niger (161.538 tonnes). Mais en plus on sait qu’en 2008 les Pays bas ont exporté 233.000 tonnes d’oignon vers l’Afrique de l’Ouest. C’est impossible de s’y retrouver. La consommation d’oignon de la Côte d’Ivoire est donnée à 30.071 tonnes en 2008, mais ce pays a importé 64.000 tonnes des Pays Bas en 2009, sans compter les importations du Niger et du Burkina et sa production nationale. Les chiffres ne semblent pas justes pour l’ensemble des pays de la sous région.

La note complète est jointe.