RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Engrais /Mooriben 2010

Publié le lundi 11 octobre 2010

Système d’approvisionnement en engrais de la Fédération des Unions de Groupements Paysans du Niger / Mooriben pour la campagne agricole 2010


Cette note est rédigée à partir des éléments contenus dans le Rapport narratif d’étape du Plan opérationnel 2010 de la Fédération Mooriben / Période du 1er au 31 juillet 2010.


La Fédération Mooriben compte 25 unions, 1.288 groupements implantés dans 680 villages, 62.609 membres dont 61 % de femmes. Les membres de Mooriben sont localisés dans les régions de Tillabéry, Dosso et la zone rurale de la Communauté urbaine de Niamey. Par le passé, Mooriben fonctionnait selon une approche projets. Depuis 2010, la Fédération s’est dotée d’un plan stratégique et d’un plan opérationnel quadriennal qui constituent les seuls cadres de référence pour ses interventions. Ces plans s’articulent autour de trois choix stratégiques :

- l’amélioration et l’accroissement des services économiques aux membres,
- la défense des droits et des intérêts des producteurs et de la profession agricole,
- le renforcement du cadre organisationnel et de gestion du réseau.

Organiser des approvisionnements groupés d’engrais

L’une des priorités de Mooriben demeure la facilité d’accès des producteurs aux intrants et matériels agricoles en vue d’accroître la production. C’est pourquoi, les boutiques d’intrants (BI) font partie du système de services intégrés permettant de gérer les fonctions d’approvisionnement en intrants et d’appui conseil aux membres. La coordination de cette fonction est assurée par un comité de gestion qui est chargé de l’approvisionnement, du stockage et de la cession des engrais et composé de trois (3) personnes dont une femme. Chaque BI dispose d’un compte au niveau de la Caisse où sont placés les produits de la vente.

Renforcer la couverture des unions en boutiques d’intrants

Sur le premier semestre 2010, 14 nouvelles boutiques d’intrants ont été installées au sein de huit (8) unions. Ainsi, le nombre de BI dans les unions de Mooriben est passé de 15 en 2009 à 29 actuellement.

La construction de ces 14 nouvelles BI a permis d’améliorer la couverture spatiale. Si la construction des nouvelles BI est terminée, le stock d’engrais de départ n’est pas encore constitué. Les unions attendent le virement de la deuxième tranche de leur financement.

Les sources d’approvisionnement en engrais de Mooriben

Au cours de la campagne d’hivernage 2010, l’approvisionnement des membres à travers les BI a été réalisé au moyen de deux sources de financement :

La première est l’achat à partir des fonds propres BI ou des unions de Mooriben. Pour l’approvisionnement, la Fédération planifie et organise des achats groupés au niveau de la Centrale d’approvisionnement et répartit les stocks dans les Unions proportionnellement à la commande. Ainsi, les intrants sont livrés aux BI qui assurent la gestion. Le total des approvisionnements pour les 17 unions est de 178,458 tonnes. Pour la cession, certaines BI pratiquent deux prix : un prix étudié (inférieur à celui du marché) pour les membres et un autre équivalent à celui du marché pour les non membres.

La deuxième source d’approvisionnement a été le Projet IARBIC / Initiative sur la flambée des prix. Ce projet a appuyé 14 unions de Mooriben en engrais 15-15-15, pour l’acquisition d’engrais à destination des cultures céréalières (mil, sorgho, riz) afin d’augmenter la production locale et réduire la dépendance vis-à-vis des importations. Les unions de Mooriben ont bénéficié de 56,45 tonnes.

Donc, au total, pour la campagne d’hivernage 2010, Mooriben a mis à la disposition de ses membres 234,908 tonnes d’engrais alors même que les prévisions de l’année étaient de 200 tonnes dont 120 tonnes pour les grandes cultures (hivernage) et 80 tonnes pour les cultures de contre saison.

Cependant, certaines unions ayant épuisé leur stock ont voulu s’approvisionner de nouveau mais il n’y avait plus d’engrais disponible à la Centrale d’approvisionnement.

Former les paysans relais et les gérants des BI sur l’utilisation des engrais

Pour rendre le dispositif d’appui/conseil interne de Mooriben performant, il était prévu une formation sur la connaissance et l’utilisation des engrais à l’attention des paysans relais, des gérants des BI et des animateurs/trices endogènes des unions. Cette formation doit permettre de fournir aux membres des groupements un conseil adapté pour une utilisation efficace des engrais. En effet, l’accès des producteurs/trices aux engrais est une chose, pouvoir bien les utiliser en est une autre.

Ainsi, trois modes de formation ont été développés au profit des membres du dispositif :

- La première formation a été organisée par les unions et animée par les cadres des services déconcentrés du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage en application d’une convention de collaboration qui les lie à Mooriben, à travers les comités sous régionaux de prévention et de gestion des crises alimentaires. Au total, 757 paysans relais, gérants de BI et animateurs d’unions dont 33% de femmes ont pris part à cette séance de formation.

- La deuxième formation est conduite, avec l’appui de l’ICRISAT, dans les unions de Dantiandou, Bokki, Téra et Falwel et du Projet IARBIC dans sept autres unions à travers les champs école paysans (CEP). Parmi les thèmes traités par les 275 apprenants dont 42% de femmes, il y a la gestion de la fertilité. Les applications menées portent sur le 15-15-15, le DAP et l’urée avec un faible apport de fumure organique.

- La troisième formation concerne les démonstrations conduites sur les sites des quatre unions encadrées par l’ICRISAT. Les démonstrations portent sur l’application de 100 g et 200 g de fumure organique au poquet pour la culture de mil. Ce sont 60 producteurs/productrices qui participent à cette phase de formation-action.

Avant les récoltes, les résultats des CEP et des démonstrations feront l’objet de porte ouverte avec une couverture radio en vue d’une large diffusion. Les producteurs des autres unions y seront conviés. Des visites guidées seront organisées à leur intention.

Vous pouvez télécharger cet article en fichier pdf.