RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

UEMOA / Comité consultatif régional des filières agricoles

Publié le vendredi 5 novembre 2010

Comité consultatif régional des filières agricoles au sein de l’UEMOA


Présentation : Le RECA a participé à l’atelier régional de validation de l’étude d’élaboration des programmes d’actions détaillées des filières agricoles organisé par l’UEMOA du 18 au 20 octobre 2010 à Cotonou, Bénin. Cette note fait partie du travail de restitution / information du RECA suite à cet atelier. Plusieurs notes doivent permettre de faire le point sur l’état d’avancement de la Politique agricole de l’UEMOA.


Rappel

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) regroupe huit Etats d’Afrique de l’Ouest possédant une monnaie commune, le Franc CFA ouest africain : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Togo et Sénégal. Le Traité de l’UEMOA a été signé en janvier 1994, l’Union douanière et la mise en place du Tarif Extérieur Commun (TEC) sont effectives depuis le 1er janvier 2000, l’harmonisation de la fiscalité intérieure avec la TVA unique au 1er janvier 2002. L’UEMOA a également élaboré des politiques sectorielles communes dont la Politique agricole de l’Union (PAU) en décembre 2001 .

La PAU est articulée autour de trois grands axes d’intervention dont l’axe n°1 : l’adaptation des systèmes de production et l’amélioration de l’environnement de la production. La mise en œuvre de cet axe s’appuie sur les instruments suivants :

- Des « comités techniques régionaux », dont le Comité consultatif régional des filières agricoles (objet de cette note) ;
- le Fonds Régional de Développement Agricole (objet de la note Politique agricole n°8) ;
- le Système d’information agricole régional (SIAR).

Les cadres de concertation des filières agricoles

Il a été prévu de mettre en place des cadres de concertation sur les filières, qui devront définir progressivement des stratégies ou des politiques de filières agricoles, destinées à améliorer leur compétitivité et à favoriser leur développement. Pour cela, une étude spécifique a été réalisée en février 2005. Un atelier a été organisé en février 2006 pour valider les résultats de cette étude .

A la suite de l’atelier de validation, le Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté le Règlement N°12/2007/UEMOA du 17 septembre 2007 portant création et modalités de fonctionnement du Comité consultatif régional des filières agricoles .

Un comité pour quoi faire ?

Le Comité consultatif régional des filières agricoles est une structure consultative chargée de donner des avis techniques à la Commission de l’UEMOA, sur la mise en œuvre de la Politique agricole de l’Union, notamment ses volets relatifs à l’adaptation et au développement des filières agricoles, ainsi qu’à l’amélioration de l’environnement de la production. Le Comité se réunit une fois par an.

Qui est membre de ce comité ?

Le Comité consultatif régional des filières agricoles rassemblent les directeurs chargés des productions végétales et des productions animales des Etats membres de l’Union (16 personnes pour l’ensemble des membres de l’Union), ainsi que des représentants des organisations socioprofessionnelles agricoles et des réseaux régionaux d’organisations professionnelles.

En effet, la mise en œuvre de la PAU requiert la pleine implication des organisations professionnelles agricoles, tant au niveau national que régional. La liste précise des représentants des organisations socioprofessionnelles doit être faite par la commission de l’UEMOA par voie de règlements d’exécution.

Une première réunion en avril 2009

La première réunion du Comité Consultatif Régional des Filières Agricoles s’est tenue les 27, 28 et 29 avril 2009 à Ouagadougou, au Burkina Faso. Elle avait pour objet :

- d’installer formellement le Comité,
- de discuter du projet de règlement d’exécution portant désignation des représentants des organisations socioprofessionnelles et des réseaux agricoles régionaux,
- et d’adopter du projet de Règlement intérieur du Comité des filières agricoles.

Le Niger était représenté par le Directeur général de l’Agriculture du ministère du Développement agricole et le Directeur national de la Promotion des filières et de la Qualité du ministère de l’Elevage et des Industries animales.

Les organisations professionnelles agricoles et les réseaux étaient représentés par 4 personnes sur un total de 33 participants :

- la Confédération des fédérations nationales de la filière bétail viande (COFENABVI),
- l’Association des producteurs de coton africains (APROCA),
- le Coordonnateur du Réseau des chambres d’agriculture d’Afrique de l’Ouest (RECAO),
- le Coordonnateur du Réseau des organisations paysannes et des producteurs agricoles de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

Les résultats

- Un projet de règlement d’exécution portant désignation des représentants des organisations socioprofessionnelles et des réseaux agricoles régionaux. Le comité comprendra au titre des représentants des organisations professionnelles agricoles :

- un représentant du Réseau des organisations professionnelles et des producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) ;
- un représentant du Réseau des chambres d’agriculture de l’Afrique de l’Ouest (RECAO) ;
- un représentant de la Chambre consulaire régionale de l’UEMOA ;
- un représentant de la filière riz ;
- un représentant de la filière maïs ;
- un représentant de la filière coton ;
- un représentant de la filière bétail/viande ;
- un représentant de la filière avicole ;

- L’adoption du projet de Règlement intérieur du Comité des filières agricoles.

L’atelier régional de validation de l’étude d’élaboration des programmes d’actions détaillées des filières agricoles organisé par l’UEMOA du 18 au 20 octobre 2010 a dû réunir l’ensemble des membres du Comité consultatif régional des filières agricoles.


Les Comités techniques régionaux

Plusieurs « comités techniques » ont déjà été créés dans le cadre de la PAU (ou sont sur le point de l’être) : Comité consultatif régional des filières agricoles, Comité vétérinaire, Comité régional du médicament vétérinaire, Comité Consultatif sur l’harmonisation des politiques et des législations « pêche », Comité ouest-africain des semences, Comité ouest-africain d’harmonisation des pesticides. Les deux derniers sont des comités conjoints UEMOA-CEDEAO-CILSS.

De plus, en matière commerciale, l’UEMOA a prévu de mette en place un « comité consultatif régional pour les négociations commerciales internationales », qui comprendra un sous-comité « agriculture ».

Ces « comités techniques » sont l’équivalent des « comités agricoles » mis en place dans le cadre de la Politique agricole commune (PAC) de l’Union européenne. En effet, la Commission européenne travaille avec des comités qui prennent part à l’élaboration et à l’application des politiques de l’Union européenne. Dans la pratique, les comités apparaissent comme des rouages indispensables du mécanisme communautaire. Au delà de leur rôle formel, ils sont souvent ressentis par leurs membres comme des lieux de dialogue, éléments de participation aux processus de décision.

Pour l’UEMOA, un des enjeux des prochaines années sera le bon fonctionnement de ces comités, qui permettront de renforcer l’implication des Etats-Membres (ministères de l’Agriculture et aussi organisations professionnelles agricoles) dans la mise en œuvre de la PAU sur des aspects plus opérationnels. Ces comités seront aussi importants pour renforcer la cohérence entre les différentes politiques agricoles : au niveau national / PAU, ou PAU-ECOWAP dans le cas des comités conjoints UEMOA-CEDEAO.

Les premiers à convaincre de l’importance de ces comités restent nos représentants… qui doivent mettre en place un minimum d’information et de consultation

Vous pouvez télécharger cet article en fichier pdf.