RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Histoire oignon /témoignages des pionniers

Publié le jeudi 30 décembre 2010

L’histoire de l’oignon-Témoignage de deux pionniers de la filière

Cette note a été présentée à l’atelier « éplucher l’oignon » organisé les 30 novembre et 1er décembre 2010 à Birni N’Konni dans la région de Tahoua (Niger). Cet atelier avait pour objectif de partager les résultats de la recherche action menée par la SNV Niger (www.snvworld.org), et le Centre de Développement d’Innovation de l’Université de Wageningen des Pays-Bas (www.cdi.wur.nl/uk), en collaboration avec la FCMN Niya et Agri-Bilan. Le but des activités de cette recherche action était d’identifier des possibilités d’action collective pour tous les acteurs dans la chaîne de valeur d’oignon. Le focus est sur des ‘leviers’ pour induire des changements qui rendent la filière oignon à la fois plus compétitive, inclusive et durable. L’atelier a regroupé une centaine de participants dont plus de 80% des producteurs d’oignon.


L’oignon est le deuxième (1) produit d’exportation du Niger, après l’uranium. La filière d’oignon rapporte des milliards de devises. Toutefois, le commerce de l’oignon a commencé avec un petit nombre de pionniers qui tentaient leurs chances sur les marchés des pays voisins. C’est au fil du temps que l’intelligence de marché et des réseaux commerciaux se sont développés.

Quelques pionniers sont toujours actifs sur la filière. Cet article résume les propos de Elhadj Salifou Ousmane (Président National de l’ANFO) et Elhadj Boujé Tanko (Président de la Fédération Régionale d’ANFO Tahoua). Ces deux personnalités de la filière oignon regardent en arrière pour retracer les chemins parcourus avant que l’exportation d’oignons ait atteint les niveaux d’aujourd’hui. En regardant vers l’avenir, nos interlocuteurs exhortent les leaders et acteurs d’aujourd’hui d’aller au-delà des intérêts personnels afin de défendre les intérêts des milliers de personnes qui dépendent de la filière

(1) En fait c’est le bétail qui constitue le deuxième produit d’exportation du Niger après l’uranium et avant l’oignon (note du RECA).