RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Poivron /la contre attaque

Publié le lundi 4 avril 2011

Attaques phytosanitaires sur « l’or rouge » du Manga : il est temps de réagir

Lors de cette campagne 2010 – 2011, les poivrons ont été attaqués par des ennemis de culture "déclarés non identifiés" et les producteurs ont enregistré des pertes très importantes. (Voir la note précédente de la Chambre Régionale d’Agriculture de Diffa).

- Dans la commune de Bosso, la « maladie du poivron » a sévi dans toutes les zones visitées et les producteurs ont perdu plus de la moitié de leurs productions de poivron par rapport aux années antérieures. Ce sont les constats d’une mission conjointe effectuée le Sous-Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires « UN - OCHA » de Diffa avec la Chambre Régionale d’Agriculture (CRA) et la Direction Régionale de l’Environnement et la Direction Régionale de l’Agriculture du 10 au 13 mars 2011.

Lire le rapport de mission

- Une mission de la Direction des Interventions Phytosanitaires et des Etudes Biologiques de la Direction Générale de la Protection des Végétaux constataient, le même mois, une attaque sévère des mouches blanches et des pucerons dans tous les sites, ainsi que celle des nématodes à galles par endroit dont l’action combinée contribue pour une bonne part à la baisse de production ainsi qu’a la réduction du nombre de récolte.

Lire le rapport de mission

- Ces observations sont confirmées par les résultats de l’analyse nématologique des sols réalisée par le laboratoire de nématologie de l’Institut national de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) de Kollo, par le Docteur Haougui Adamou et Bizo M. Naroua. Les résultats indiquent que tous les sols sont infestés de nématodes parasites des plantes. Deux espèces de phytonématodes ont été identifiées dans tous les échantillons. Il s’agit de Meloidogyne javanica (parasite majeur) et Tylenchorynchus sp (parasite mineur sur le poivron).

Les niveaux de population du parasite majeur trouvés dans ces sites sont très élevés. Avec un tel degré d’infestation du sol, les nématodes phytoparasites peuvent constituer un facteur limitant à la production du poivron dans cette zone.

Lire le rapport d’analyse de l’INRAN

Pucerons, mouches blanches, araignée rouge et enfin nématodes à galles sont des bio-agresseurs difficiles à combattre et qui demandent des méthodes de lutte raisonnée et une grande technicité de la part des producteurs.

Les nématodes à galles des racines en particulier sont redoutables. Ils ont une incidence économique très importante à l’échelle mondiale car ils sont largement répandues sur le globe et s’attaquent aussi bien aux grandes cultures (céréales, pommes de terre, betteraves, ...), qu’aux cultures maraîchères, florales et fruitières. Ils sont particulièrement actifs dans les climats chauds.

C’est pourquoi, la Chambre Régionale d’Agriculture de Diffa prépare un atelier sur la protection phytosanitaire de la culture du poivron dont la tenue est prévue en mai 2011 à Diffa.

Lire les TDR provisoires de l’atelier