RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

BI Diffa /Fonctionnement

Publié le mercredi 20 juillet 2011

La Chambre régionale d’Agriculture de Diffa a visité des boutiques d’intrants .

La Chambre régionale d’Agriculture de Diffa a effectué une visite au niveau des boutiques d’intrants dans la région. La visite a concerné trois localités :

- La première BI visitée est nouvellement créée en 2011 avec l’appui du projet IARBIC. Elle est située à Gréma-artori à 3 km à l’Est de la ville de Diffa. Cette BI est à sa première dotation, un fonds de roulement en nature de 6 tonnes d’engrais. Au passage de la mission, aucune vente n’a été enregistrée car la BI n’a pas encore commencé à fonctionner.

- La deuxième est créée en 2005 avec l’appui de la 1ère phase du Programme d’actions communautaires (PAC I). Elle est située à Bagara à 3 km au Sud de la ville de Diffa. A sa création, la BI a bénéficié d’un fonds de roulement en engrais puis en 2006, la BI a fait son premier approvisionnement en engrais avec l’argent récupéré de la vente. Les années suivantes, l’approvisionnement est devenu limité ou orienté car les producteurs trouvent son engrais cher sauf sur crédit. Ceci s’explique par la proximité de la BI de la ville de Diffa, donc son engrais est concurrencé avec celui du magasin central de Diffa. En 2010, la BI a été redynamisée avec l’appui du projet IARBIC et elle s’est dotée d’un nouveau fonds de roulement. La BI est relancée mais le problème de mévente reste toujours. Pour pallier et faire tourner les activités de la BI, le comité de gestion a pris l’initiative de spéculer sur le riz.

- La troisième BI est située à Tam à 18 km de la commune de Mainé Soroa. Elle a été créée en 2006 avec l’appui de l’ANPIP. Son fonctionnement est similaire à la 2ème mais à la différence, son engrais est concurrencé avec l’engrais moins cher du Nigeria et la BI fait une spéculation sur le poivron.

Lire la fiche compléte ci-jointe pour chacune des 3 boutiques d’intrants .

Photo : Boutique d’intrants à Tam (Diffa) où cohabitent l’engrais et le poivron, début juillet 2011.