RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Rôles et fonctions des cadres et élus

Publié le vendredi 12 août 2011

Rôles et fonctions des cadres et élus des organisations professionnelles agricoles

Force est de constater que la majorité des organisations professionnelles (OP) de petits producteurs et d’artisans de la sous région fonctionnent mal. A cela il faut voir plusieurs raisons liées tant aux conditions de création des groupements d’artisans et autres petits producteurs, qu’au manque de maîtrise, par les intéressés, des facteurs sans lesquels la gestion desdits groupements ne peut guère être efficace.

Ces facteurs sont les rôles et fonctions des élus, cadres et techniciens qui gèrent ces organisations professionnelles.

Hors, ces facteurs sont souvent méconnus aussi bien lorsqu’il s’agit d’élire les membres des bureaux que par la suite quand il s’agit de gérer le groupement. Cette méconnaissance des rôles et fonctions des élus génère des situations telles que :
- Nombre de producteurs membres se présentent aux élections des bureaux sans savoir ce qu’ils auront à faire, sans que n’aient été définis les tâches et missions qui les attendent, et sans que n’aient été fixés les critères de compétences et de disponibilité dont ils doivent faire preuve.

- Des bureaux le plus souvent pléthoriques (avec 15 élus là où 4 ou 6 seraient suffisants) sont élus, composés en grande partie de personnes incompétentes, voire analphabètes, et donc incapables de donner au groupement l’impulsion nécessaire à une bonne exécution des tâches et des services que les membres sont en droit d’en attendre.

La construction de ces OP est fortement marquée par des archaïsmes et des modèles administratives qui ne sont même plus à imputer aux instances des groupements mais de plus en plus souvent aux animateurs et autres conseillers techniques qui ont le plus grand mal à sortir des stéréotypes.

On peut en retenir certains dont les incidences sur le fonctionnement des OP sont paralysantes :
- l’attention exagérée portée à l’établissement des statuts, qui se traduit par des pertes de temps et par un oubli des véritables objectifs du regroupement ;
- la constitution de bureaux surchargés pour satisfaire autant le législateur ou le juridique (qui ne demande pas forcément que tous les bureaux contiennent des pléthores d’élus incompétents) que les heureux élus à des postes dont ils maîtrisent le titre mais en aucune façon la fonction.

L’expérience montre à quel point ce second aspect est porteur de germes de difficultés, de mauvaise distribution des rôles et de paralysie des OP.

Face à cette situation, certains services, ONG ou projets proposent des formations sur les rôles et fonctions des postes clés des OP. Ces formations peuvent donner des résultats intéressants à condition que leur contenu soit suffisamment travaillé. C’est pour cela que le RECA essaye de mettre à disposition des différents acteurs travaillant sur les rôles et fonctions des responsables des OP des supports pouvant servir à la préparation de formations.

Les notes qui suivent sont tirés du document technique réalisé pour la Formation professionnelle continue des petits producteurs et artisans du Niger, dans le cadre du Projet NIGETECH FED n° 8-ACP-NIR 011 / Exécution BIT.

Télécharger la note n°1 : Tâches et rôles des présidents

Télécharger la note n°3 : Rôles et tâches du trésorier et du commissaire aux comptes

Appel aux lecteurs de ce site : si vous avez des documents à partager sur ce thème des rôles, tâches et fonctions des élus et des équipes techniques des OP, vous pouvez prendre contact avec le RECA - merci d’avance.