RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Les exploitations agricoles /1

Publié le jeudi 1er septembre 2011

Les exploitations agricoles au Niger / 1

Données du RGA/C 2005

De nombreuses personnes (techniciens, consultants, étudiants, etc.) viennent chercher des données sur les exploitations agricoles, les productions, les équipements, etc., au RECA. Ces données existent dans différents documents et elles sont aussi très souvent variables, sans que les sources ou les méthodes d’obtention soient clairement présentées. Aussi, le RECA va essayer de rédiger, progressivement, des notes faisant le point de « l’état des connaissances » sur les principales données et chiffres de l’agriculture, l’élevage, la pêche et les productions forestières au Niger.

Cette première note présente les données générales sur les exploitations agricoles, obtenues à partir des résultats du recensement général de l’agriculture et du cheptel (RGA/C 2004 - 2008) au Niger. Ces données sont tirées du Rapport d’étude sur le système d’information agricole régional (SIAR), préparé par Daddy DAN BAKOYE et Ali MADAÏ BOUKAR, Consultants nationaux en Système d’information et statistiques agricoles, (Projet GTFS/INT/928/ITA - décembre 2007).


Les exploitations agricoles

1. Nombre d’exploitations agricoles

Selon les résultats du RGA/C 2005, le Niger comptait 1.627.294 exploitations agricoles regroupant un effectif total de la population agricole estimée à 10.108.795 personnes.

Les principales espèces des cultures pluviales sont les céréales (mil, sorgho, fonio, maïs) et des cultures de rente (niébé, arachide, voandzou, sésame, oseille, souchet). Les cultures irriguées sont le riz, le blé, les cultures maraîchères (poivron, oignon, tomate, chou, carottes, ail) et quelques cultures fruitières (dattes, agrumes, mangues).

2. Structure des exploitations agricoles

La superficie cultivée est estimée à 6.534.881 ha exploitée par 1.583.118 ménages agricoles (non compris Agadez) soit une superficie moyenne par exploitant de 4,12 ha. Cette superficie à plus que doublée entre les deux recensements réalisés au niveau du pays.

3. Caractéristique sociodémographique des exploitations agricoles

Le nombre de ménages agricoles gérés par des hommes est estimé à 1.519.026 soit 93,4% de l’effectif total des ménages agricoles. La taille moyenne des ménages agricoles gérés par des hommes est de 6,6 personnes mais elle varie selon les régions.

Le nombre de ménages agricoles gérés par des femmes est estimé à 108.267 soit 6,6% de l’effectif total des ménages agricoles. Cette situation varie également selon les régions du pays. La taille moyenne des ménages agricoles gérés par des femmes est plus faible que celle enregistrée chez les hommes chefs de ménage, 3,4 contre 6,6 personnes pour les hommes mais celle-ci peut atteindre 2,4 personnes comme c’est le cas Agadez au Nord.

La population agricole est constituée essentiellement de jeunes de moins de 20 ans.

Les tranches d’âge de 50 à 65 ans et celles de plus de 65 ans ne représentent que 6% et 3%. Cependant, la répartition de la population par tranche d’âge montre que la proportion des jeunes femmes entre 16 et 30 ans est plus élevée que celle des jeunes hommes dénotant une forte émigration de la tranche la plus active de la population agricole. Aussi, cette proportion tend à s’inverser à partir de la tranche de plus de 50 ans. La proportion des femmes dans les tranches d’âge de plus de 50 ans est très faible en comparaison avec celle des hommes.

Les principales activités exercées par les ménages agricoles sont axées sur l’agriculture et l’élevage pour 78% des ménages agricoles. Les proportions des ménages ayant pour activité principale l’agriculture pure et l’élevage exclusif représentent 11% et 11%.

La proportion des femmes chef de ménage ayant l’élevage exclusif comme activité principale est relativement élevée particulièrement autour de Niamey et à Agadez où les proportions sont plus élevées par rapport aux autres régions 84,8% et 81,9% respectivement.

4. Information sur les résultats annuels des activités des exploitations agricoles – Résultats quantitatifs

La superficie potentiellement cultivable est estimée à 15 millions d’ha, représentant moins de 12% de la superficie totale du pays tandis que les terres cultivées sont estimées à 6,5 millions d’ha. Il faut souligner que 80 à 85% de ces terres cultivables sont dunaires et seulement 15 à 20% sont constituées de sols hydromorphes moyennement argileux (SEDES, 1987).

Les rendements obtenus sont faibles et très fluctuants car évoluant au gré des conditions pluviométriques. Les statistiques sur les cultures pérennes notamment sur l’arboriculture sont très éparses et irrégulièrement produites. Cette situation découle d’une absence de méthodologie de collecte des données se rapportant à ce domaine.

5. Information sur les résultats annuels des activités des exploitations agricoles – Résultats économiques et performances par type d’exploitation agricole ou selon les régions

Dans le cadre de l’élaboration des comptes nationaux, l’INS procède annuellement à l’évaluation des résultats économiques des exploitations agricoles. En revanche, les performances liées au type d’exploitation agricole ou selon les régions ne sont pas évaluées du fait des structures de production de type familial et des techniques traditionnelles peu productives qui caractérisent la quasi totalité des exploitations agricoles au Niger.

Télécharger la note...

Photo : producteurs maraîchers de Niamey devant des planches de carottes.