RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

PPAAO /génération et transfert de technologies

Publié le lundi 26 décembre 2011

Note sur le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) / Activités prévues en 2012

Cette note a été rédigée par le RECA pour l’information des Chambres d’Agriculture et des OP à partir de divers documents accessibles sur internet ou distribués lors de réunions, conformément à ses missions. Ces informations ne peuvent engager le PPAAO, seuls les documents de ce projet sont officiels.

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) est un programme initié par la CEDEAO avec l’appui de la Banque Mondiale pour soutenir la coopération régionale en matière d’agriculture en Afrique. L’approche de ce programme repose, d’une part, sur l’intégration et l’harmonisation des politiques agricoles nationales et, d’autre part, sur l’établissement de liens étroits entre la recherche, la vulgarisation, les producteurs et les opérateurs privés.

Le PPAAO est coordonné au niveau sous régional par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF). L’INRAN est un des 22 services nationaux de recherche agricole membre du CORAF. Le PPAAO a été lancé officiellement le 21 octobre 2011 au Niger.

- Financement du Programme
- Une concrétisation des orientations régionales
- Objectifs du programme

  • Composante 2 : Centre national de spécialisation (CNS) Pour les pays de la CEDEAO, le choix de créer des CNS part d’une constatation simple. Chaque pays d’Afrique l’Ouest n’a pas les moyens de développer des activités de recherche et développement sur tous les produits et filières, cela entraine un émiettement des ressources affectées à trop de domaines et ne favorise pas la coopération régionale. Il est plus judicieux que chaque pays concentre ses moyens sur des priorités et partage ses résultats avec les autres pays de la région. Le Niger a choisi de mettre en place un centre de spécialisation sur l’élevage.
  • Composante 3 : Financement à la demande du développement et de l’adoption des technologies Cette composante vise à générer de nouvelles technologies pour les filières prioritaires du Niger, à accélérer la diffusion et l’adoption des technologies existantes et à favoriser l’accès aux matériels génétiques améliorés.
  • Composante 1 : Conditions propices à la coopération régionale en matière de développement et de diffusion de technologies Cette composante prévoit la diffusion des textes réglementaires communs sur le matériel génétique et les pesticides, la mise en place d’un comité national d’homologation des technologies et d’un cadre commun pour les droits de propriété intellectuelle, un système de gestion des connaissances, de l’information et de la communication.

Pour cette dernière activité, il est notamment prévu lee renforcement de capacités du système de diffusion de l’information et des technologies du Réseau des Chambres d’Agriculture.

C’est sur cette dernière activité que le RECA est engagé dans le PPAAO, avec un budget prévisionnel de 38.500.000 F.CFA.
- Dispositif institutionnel

Lire la note, 3 pages, 285 Ko