RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Un aménagement de bassin versant (Youri)

Publié le jeudi 20 septembre 2012

Traitement du bassin versant et du kori de Youri / Quels enseignements 5 ans après la réalisation des aménagements

Avertissement : Cette note n’est pas écrite pour « évaluer » ou « critiquer » le travail réalisé sur le kori de Youri. Elle tente de tirer des enseignements des aménagements effectués dans cette zone et de voir comment poursuivre la lutte contre la dégradation si rapide des sols. Les auteurs remercient l’animateur de la Fédération Marhaba et les éleveurs rencontrés au cours des visites pour leurs explications et le partage de leurs observations.

En août 2012, le fleuve Niger a connu sa plus grande crue depuis 1929 pouvait-on lire dans les journaux. Cette crue a provoqué beaucoup de dégâts. Il faut rappeler qu’il s’agit de la « petite crue » qui a lieu, généralement, en juillet (cas de 2010) ou en août (cas cette année). Cette crue est due aux pluies qui tombent sur le bassin versant proche, principalement au Niger et au Burkina Faso. La disparition de la végétation est tellement importante sur le bassin versant du fleuve Niger que plus rien ne freine l’eau et ne lui permet de s’infiltrer dans le sol. Les pluies s’écoulent directement et rapidement dans le fleuve, en entrainant des milliers de tonnes de terre.

Face à ce phénomène, des initiatives d’aménagement ou de « traitement » des bassins versants ont été réalisées. C’est évidemment la solution. Ces aménagement reposent sur la réalisation d’ouvrages de lutte contre l’érosion (banquettes, tranchées, diguettes, gabions) et la plantation d’arbres pour reboiser et/ou de plantes pour enherber les sols.

Cette note fait un point sur un projet qui s’est déroulé de 2006 à 2008 sur le kori de Youri. Il a été financé dans le cadre des projets de l’Initiative régionale de lutte contre la désertification du CILSS (IREM/LCD) grâce à des fonds du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM) et il a été réalisé par la Fédération Marhaba.

Télécharger la note, 10 pages avec photos, 970 Ko.