RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Zonage Agro-écologique du NIGER

Publié le mercredi 3 février 2010

Le Zonage Agro-écologique du NIGER

Le Niger est vaste : 1.267.000 Km². C’est aussi un pays aride, caractérisé par une pluviométrie faible, tellement variable dans l’espace et dans le temps. C’est le plus sahélien des pays sahéliens. La plus grande partie de son territoire se situe en zone saharienne (74%), zone qui avec moins de 200 mm de pluies (mais c’est une moyenne) est considérée comme désertique. Et pourtant, le Niger compte de multiples et variées zones agro-écologiques, depuis les oasis de l’Aïr jusqu’au rives du Lac Tchad ou aux mares du Gorouol, en passant par la vallée sèche de la Tarka. Ses populations ont appris à tirer leur alimentation et leurs ressources de ces différents milieux. Les vaches ou les moutons du Niger voyagent sur des centaines de km pour ravitailler les marchés urbains des pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest. L’oignon « Violet de Galmi » fait vivre des régions entières et a conquis les marchés de Cotonou, Lomé, Accra et Abidjan.

Le Réseau National des Chambres d’Agriculture va essayer de vous faire « visiter » l’agriculture et l’élevage du Niger à travers différents documents et notes qui seront progressivement mis en ligne sur ce site. La plupart de ces documents existent déjà. Ce sont des études, des évaluations, tout un travail qui n’est pas facilement accessible, et souvent trop long ou trop lourd. Les notes proposées sont donc des synthèses ou des extraits.

Le RECA espère que vous apprécierez ce voyage centré sur l’agriculture et l’élevage du Niger et que ces notes vous seront utiles dans vos activités.

-----------------------------------------------

Cette première note présente les différentes zones agro-écologiques du Niger. Pour y arriver les auteurs ont travaillé sur des indicateurs, des données, etc. L’explication est un peu compliquée mais en résumé cette classification des différentes zones s’appuie sur :

1. la pluviométrie moyenne, qui permet de définir différents types d’environnement et de végétation. On peut différencier trois zones de végétation : la zone saharienne à moins de 200 mm, la zone sahélienne entre 200 et 600 mm et enfin la zone soudanienne à plus de 600 mm. Entre ces trois zones on peut encore identifier deux zones de transition : entre 200 et 300 mm la zone saharo-sahélienne et entre 400 et 600 mm la zone sahélo-soudanienne.

2. Les différents systèmes décrits au Niger qui sont notamment le système dunaire de l’Ouest, les plateaux de l’Ouest et les plaines de l’Est. Ces systèmes se superposent avec les zones climatiques.

3. Ces systèmes caractérisent donc les zones climatiques et contiennent à l’intérieur une ou plusieurs macro-zones qui présentent des caractéristiques spécifiques. Les macro-zones ont des limites physiques souvent bien marquées la superposition des trois zonages principaux obtenus (climatique, macro-zones et systèmes) doit être faite dans l’ordre : en arrière les zones climatiques, par la suite les systèmes et puis les macro-zones.

Voilà, c’est l’explication pour arriver à cette identification et présentation des différentes zones agro-écologiques. La description de chaque zone est beaucoup plus facile à comprendre.

Cette note a été préparée par le Réseau National des Chambres d’Agriculture (RECA) à partir des travaux de diagnostic et d’analyse des systèmes de production rédigés dans le cadre de la mise en œuvre de la SDR (septembre 2004).