RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Oignons violets/Abidjan

Publié le dimanche 17 février 2013

Oignons : nouvelles du marché d’Abidjan

Note d’information / Brèves 11

Les oignons présents sur le marché d’Abidjan en janvier : Niger, Hollande et… Chine.

En janvier, le Violet de Galmi du Niger se vendait à 1.000 F.CFA le kg sur le marché selon notre correspondant.

La Hollande exporte son traditionnel oignon jaune. Les ventes sur l’Afrique de l’Ouest ont été en augmentation en 2012 mais stables vers la Côte d’Ivoire. Mais la Hollande a commencé une diversification de ses produits et propose à l’exportation un « oignon rose » de marque CRIMSUN.

Un autre nouveau venu sur le marché : l’oignon « made in China »

L’oignon chinois semble présent sur le marché d’Abidjan depuis 3 ou 4 ans maintenant suite à la pénurie et la flambée des prix de 2010. Il serait vendu en gros en sacs de 25 Kg, avec un prix variant entre 8.000 et 12.000 F.CFA par sac soit 320 à 480 F.CFA le kg. Pour la vente au détail il est reconditionné en filet de 3 kg sans nom ou marque.

Il est moins apprécié que l’oignon du Niger, selon les consommateurs car les détaillantes ne tiennent évidemment pas le même langage. Son avantage est d’être présent toute l’année. Il se présente donc comme un second choix quand l’oignon du Niger manque ou est trop cher.

Question qualité organoleptique (goût et préparation) le Violet de Galmi du Niger reste supérieur. Le problème de l’oignon du Niger c’est qu’il n’est pas présent en quantité suffisante toute l’année et laisse donc de la place à ses concurrents pour occuper le marché et ainsi développer des réseaux de distribution.

Télécharger la note en intégralité 3 pages, 410 Ko

Répondre à cet article