RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Moringa /une huile très demandée

Publié le mardi 22 octobre 2013

Note_moringa3Le moringa, en plus des feuilles, les graines et l’huile sont de plus en plus demandées.

Le RECA a reçu la visite de Monsieur Philippe Arnold, Secrétaire Général de la Fondation Dreyer, une ONG allemande installée au Burkina Faso. Il était en visite au Niger pour rencontrer des structures ou personnes ayant des informations ou des connaissances sur le moringa et sur son marché au Niger. Cette note est écrite pour partager les informations et échanges que le RECA a eu avec ce visiteur.

D’après notre visiteur, actuellement une société, installée au Burkina, achèterait l’huile de moringa au prix de 90.000 F.CFA le litre !!! A titre de comparaison, l’huile de sésame se vend à 7.000 F.CFA le litre à Niamey, l’huile d’arachide se situe entre 1.200 F et 1.400 F le litre chez les productrices. Nous avons voulu faire quelques vérifications rapides sur internet.

L’huile de moringa est comestible et son extraction commence à être promue par des ONG en Afrique. Mais ce n’est pas pour la consommation locale que de tels prix sont proposés. De plus en plus de sociétés occidentales s’intéressent au moringa pour différents produits : compléments alimentaires, compte tenu de la richesse du moringa, produits dits « coupe-faim » pour certains régimes, boisons énergétiques... Les photos qui suivent sont des exemples trouvés sur internet.

Au Nigeria, l’huile de moringa serait en moyenne autour de 17.000 Nairas par litre (au moins) soit 57.000 F.CFA le litre, et la demande est supérieure à l’offre.

A l’instar d’autres pays, il semble que des efforts sont à faire pour plus d’innovations et d’investissements dans cette filière dont les potentialités apparaissent de plus en plus diversifiées et prometteuses.

Lire l’intégralité de la note, 3 pages, 409 Ko.