RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Licence en agro-alimentaire (suite)

Publié le mercredi 4 décembre 2013

Mise en place d’une plateforme technico-pédagogique (PFTP) en agro-alimentaire au Niger / Etude d’opportunité́

Dans le cadre d’une prochaine licence professionnelle en agro-alimentaire de l’Université Abdou Moumouni (UAM), une étude a été lancée par l’UAM et Montpellier SupAgro afin de dimensionner la mini-usine qui sera adossée à la formation. Cette étude a concerné les huit régions du Niger et plus de 66 organisations de producteurs ont été consultées. Cette note fait le point de l’étude et des orientations proposées suite à sa restitution / validation.

Le Niger ne dispose pas de formation supérieure en agro-alimentaire. Aussi l’Université Abdou Moumouni (UAM) a validé la création d’une licence professionnelle.

En général, une licence professionnelle est une année de spécialisation après un bac + 2. Mais, à part son grade de licence, elle n’a pas grand-chose en commun avec son homologue "généraliste" de la faculté. En licence pro, les promotions sont plus réduites et les cours sont très axés sur la pratique.

C’est pourquoi, un des outils pertinent pour que la licence soit réellement « professionnelle » est une « mini-usine » pour la formation des étudiants. Cette mini-usine est appelée plateforme technico-pédagogique (PFTP).

Cependant, la licence pro et d’autres formations initiales utiliseraient la PFTP qu’à hauteur de 20-50% du temps. Il est donc nécessaire d’étudier d’autres utilisations possibles en fonction des besoins de tous les acteurs des filières concernées. En plus de son utilisation par la licence professionnelle, l’étude en cours cherche donc à évaluer les autres besoins qu’une mini-usine pourrait combler

Une devait permettre de vérifier si une PFTP s’avère nécessaire, pour quoi faire et pour qui, peut-elle être pérenne et à quelles conditions, et enfin quelle seraient les étapes de mise en œuvre. Cette étude a été financée par l’Agence française de Développement (AFD).

Le RECA ainsi que plusieurs organisations professionnelles agricoles ont participé, avec d’autres structures et services, à la restitution de cette étude et aux réflexions sur les orientations à donner à la PFTP : les services qu’elle doit fournir, les produits alimentaires devant impérativement être pris en compte, les bénéficiaires possibles, les modes de financement et de gouvernance.

Vous pourrez prendre connaissance :
- des résultats des deux jours de concertation sur l’opportunité́ pour la mise en place d’une Plateforme technico-pédagogique (PFTP) en agro-alimentaire au Niger
- des recommandations / suite à donner

Télécharger le compte rendu, 4 pages, 432 Ko