RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Marché oignon Côte d’Ivoire

Publié le mercredi 19 février 2014

Bulletin sur le marché de l’oignon en Côte d’Ivoire n°13 / Février 2014

Vous trouverez ci-dessous des extraits du bulletin de février 2014 sur le marché de l’oignon, bulletin disponible sur le Blog d’informations économiques sur les marchés agricoles en Côte d’Ivoire de l’Office d’aide à la Commercialisation des Produits Vivriers (OCPV)

Le marché de l’oignon en Côte d’Ivoire

Le marché de l’oignon est resté relativement stable cette semaine. Pendant que l’oignon du Burkina Faso continue d’approvisionner de façon importante les marchés et de maintenir des prix bas, l’oignon de la Hollande reste moins présent.

Sur les marchés, les stocks d’oignons du Niger et de la Hollande sont faibles. Toutefois, les prix du violet de Galmi du Niger tendent à s’aligner sur ceux du Burkina. Ses prix de gros varient en majorité entre 250 et 350 FCFA/kg.

Au Burkina-Faso, la situation de suroffre est encore observée sur le marché local. Les prix de gros oscillent entre 190 et 225 FCFA/kg, néanmoins une baisse de l’offre dans les zones de production est remarquée cette semaine. Les récoltes du Burkina-Faso semblent avoir dépassé leurs pics et l’offre d’oignon du pays devrait commencer à diminuer

La synthèse des analystes

Le marché de l’oignon se stabilise en Côte d’Ivoire après la période de baisse importante observée depuis le début de l’année.

Les productions sous régionales alimentent bien la Côte d’Ivoire, surtout les importations du BurkinaFaso.

Une bonne partie des stocks d‘oignon de Hollande sont de moindre qualité mais les quantités concernées sont également en baisse.

Dans l’ensemble, les prix devraient continuer à rester stables aux bas niveaux actuels.

Lire le bulletin dans son intégralité sur le site de l’OCPV :

Lire le bulletin sur le blog de l’OCPV