RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Annuaire /semences 2016

Publié le mercredi 13 avril 2016

Annuaire National 2016 de disponibilité en semences améliorées au Niger.

Ministère de l’Agriculture, Direction Générale de l’Agriculture.

La Direction Générale de l’Agriculture (DGA) en collaboration avec certains partenaires, s’est engagée à redynamiser le sous-secteur semencier, qui connaît aujourd’hui une avancée significative en termes de production de semences de qualité et de l’amélioration de son environnement institutionnel et règlementaire.

La production, toutes espèces, variétés et catégories confondues, qui était passée de moins de mille tonnes en 2010 à plus de 12 000 tonnes en 2015, est tombée à moins de 9 000 tonnes en 2016. En effet, les superficies de production de semences qui ont augmenté chaque année de 2012 à 2014, ont connu une chute brutale au cours de la campagne pluviale 2015-2016, pour revenir au même niveau que 2012. Cette situation est due aux raisons suivantes, communes à toutes les régions :
- Les difficultés d’écoulement des semences produites ;
- L’achat des semences issues des productions non contrôlées ;
- Le retrait partiel ou total des partenaires d’appui.

Le présent document intitulé ‘’Annuaire national 2016 de disponibilité en semences améliorées’’ fait ressortir de manière exhaustive l’ensemble de la production de semences, contrôlée par les équipes régionales d’inspection de semences. Il donne les détails sur les acteurs et leur localité, les espèces, variétés, catégories et quantités de semences produites par chacun de ces acteurs ainsi que les éléments de traçabilité de chacun des lots de semences acceptés par le système de contrôle national.

PROCESSUS D’ELABORATION DE L’ANNUAIRE

Cet outil est le fruit d’un long processus de travail de collecte, de compilation et de traitement des données par les équipes d’inspection des semences des régions de Dosso, Maradi, Niamey, Tahoua, Tillabéri et Zinder, de formation, de supervision, de compilation, de traitement et de rédaction par la Direction du Contrôle et de la Certification des semences (DCCS) de la Direction Générale de l’Agriculture (DGA) et appuyées par la FAO, le PSAO et le PPAAO.

POURQUOI L’ANNUAIRE ?

Le présent annuaire est élaboré pour servir de référence aux producteurs semenciers et faciliter la transaction semencière en ce sens qu’il permet aux utilisateurs de la semence améliorée de disposer de l’information sur les variétés, les quantités produites, les catégories, les lots disponibles, les détenteurs des lots et leur localisation. Ainsi, il protège les producteurs et utilisateurs de la semence améliorée et constitue pour la DCCS un outil de contrôle des semences en distribution au Niger. En effet, il permet aux Directions Départementales de l’Agriculture (DDA) et Régionales (DRA) ainsi qu’aux différentes équipes régionales d’inspection de suivre l’évolution de la distribution des lots de semences produites dans leur entité. Cet outil de suivi de la traçabilité permet donc au dispositif de contrôle de maîtriser les transactions semencières et d’en minimiser au maximum les fraudes.

COMMENT L’UTILISER ?

Cet outil constitue un répertoire donnant tous les lots de semences produites : semences de pré base (Recherche) et base (Recherche, fermes et privés) et les semences certifiées (privés).

Chaque lot de semences contrôlées a un code attribué par la DCCS à la dernière colonne des tableaux. Le code est composé de gauche à droite par le numéro du lot, la génération des semences produites, l’année de production, le code du département et le numéro d’identification du producteur. Par exemple le code « 001-R2-15-301-001 » se lit comme suit : lot numéro 001, génération R2, produite en 2015 dans le département de Boboye code 301, par le producteur ayant le numéro de déclaration 001. La liste des codes des départements est présentée en annexe de ce document. Ce code accompagne chaque lot ou une partie de lot de semences prélevées dans toutes les transactions afin de s’assurer de sa traçabilité et de permettre au service compétent de contrôler l’origine de la semence en distribution.

Il est donc absolument indispensable que chaque acteur désireux d’acquérir des semences, exige aux fournisseurs de communiquer sur les documents d’achats, les numéros des lots concernés par la fourniture.

Télécharger l’annuaire, 90 pages, 4,9 Mo.

Répondre à cet article