RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Bétail / marché et commercialisation

Publié le dimanche 7 mars 2010

Etude régionale sur les contextes de la commercialisation du bétail / Accès aux marchés et défis d’amélioration des conditions de vie des communautés pastorales


La présente étude sur les « Contextes de la commercialisation du bétail / Accès aux marchés et défis d’amélioration des conditions de vie des communautés pastorales » au niveau de la sous-région, s’inscrit dans la volonté de l’Organisation Néerlandaise de Développement (SNV) d’améliorer sa compréhension du fonctionnement de certaines filières stratégiques et de structurer par là son expertise vis-à-vis de ses clients/partenaires.

L’étude a été confiée à l’Institut pour la Recherche d’Application des Méthodes de Développement (IRAM) et a été réalisée par Bertrand Guibert, Matthias Banzhaf, Bio Goura Soulé, Dahiru Hassan Balami, Ganda Idé.


Pourquoi la SNV a fait réaliser cette étude ?

Dans le cadre de ses orientations actuelles, la SNV met en œuvre une approche d’appui conseil et de développement et partage de connaissances, afin de contribuer par là à la réduction de la pauvreté. La région SNV Afrique de l’Ouest et Centrale (SNV-AOC) a choisi, entre autres, le secteur « Elevage/Pastoralisme » comme un de ses secteurs privilégié de réflexion et d’action.

Chacun des pays concernés (le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Mali et le Niger) met en œuvre des activités qui participent à la concrétisation d’une stratégie régionale « Elevage/ Pastoralisme », adoptée par la SNV en Mars 2008, qui focalise particulièrement deux filières : la filière « bétail sur pied » et la filière « lait ».

Pour la SNV, la dimension régionale de l’élevage pastoral s’explique de par sa nature mobile et transfrontalière. Bien que considérées comme populations vulnérables, marginalisées et pauvres, les professionnels de l’élevage pastoral fournissent l’essentiel de la demande en viande des centres urbains et des pays côtiers d’Afrique de l’Ouest et contribuent par-là pour une part importante à l’économie nationale dans les pays producteurs. En même temps, il s’agit d’un mode de production performant dans des conditions aléatoires qu’offre la bande sahélienne et nord soudanienne.

Des nombreux facteurs entravent pourtant les systèmes pastoraux, parmi lesquels les enjeux liés à la commercialisation du bétail et de l’accès aux marchés sont cruciaux : (i) les difficultés d’accès aux marchés et la faible implication des pasteurs dans le circuit/chaîne de valeur (ii) l’insécurité, (iii) les tracasseries administratives (sanitaires, douanières, fiscales et policières), (iv) la corruption, (v) les difficultés liées aux taux de change et aux transferts d’argent cash, (vi) insuffisant soutien des pouvoirs publics et, (vii) le faible accès à l’information des organisations des pasteurs/ éleveurs, etc. La présente étude vise premièrement à améliorer la compréhension de ces enjeux de la SNV, notamment en ce qui concerne les facteurs macro régionaux, politiques, juridiques, législatifs, réglementaires et socio-économiques, qui gouvernent la commercialisation du bétail à travers l’accès aux marchés en Afrique de l’Ouest et Centrale, ainsi que leurs implications sur les conditions de vie au sein des communautés pastorales.


La note jointe présente l’étude et permet d’accéder au rapport de l’étude et à quatres fiches spécifiques rédigées à partir de l’étude :

- Rapport complet de l’étude,
- Résumé de l’étude,
- Fiche 1 : Flux de commercialisation du bétail et demande urbaine de la région,
- Fiche 2 : Défis pour une commercialisation du bétail au profit des pasteurs,
- Fiche 3 : Les acteurs des filières bétail sur pied : diversité, savoir-faire, intérêts communs, stratégies d’alliances et concurrences,
- Fiche 4 : Pour une plus grande implication des organisations d’éleveurs dans la gestion des marchés, enseignements des marchés autogérés.