RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Outils /Changement climatique

Publié le mardi 13 janvier 2015

Trousse à outils : planification et suivi-évaluation des capacités d’adaptation au changement climatique (TOP-SECAC)

Manuel et Guide d’utilisation.

Jacques SOMDA, Aliou FAYE, Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), programme Afrique Centrale et Occidentale (PACO) ; Hubert N’DJAFA OUAGA, Centre Régional AGRHYMET, Comité permanent Inter-état de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS).

Ce manuel et guide pour l’utilisation d’outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d’adaptation au changement climatique (TOP-SECAC) a fait l’objet d’un atelier de formation des formateurs du 20 au 24 octobre 2014 à Niamey au Niger, dans le cadre du programme de Partenariat pour la Gouvernance Environnementale en Afrique de l’Ouest (PAGE).

Outils d’intégration du changement climatique dans la planification locale

Bien que convaincus de la nécessité d’intégrer l’adaptation au changement climatique dans la planification locale, de nombreux acteurs nationaux et gouvernementaux sont souvent confrontés à des difficultés, notamment la manière concrète d’y parvenir. C’est la raison pour laquelle l’UICN fait la promotion d’outils spécifiques.

L’atelier de Niamey avait pour objectif de renforcer les capacités nationales à l’utilisation des outils de planification et de suivi-évaluation des capacités d’adaptation au changement climatique. Une initiative qui vise à appuyer les processus d’intégration du changement climatique dans la planification nationale et locale au niveau du Niger. Les outils présentés dans ce manuel ont été sélectionnés et testés dans six pays (Burkina, Faso, Ghana, Kenya Mali, Niger et Sénégal).

L’atelier a regroupé des cadres nationaux en charge de la planification du développement et des organisations de la société civile (20 participants, dont 5 représentants des organisations de la société civile).

Comprenant des définitions, des explications sur les méthodes proposées, ce guide peut être utile pour tous les acteurs s’intéressant aux changements climatiques pour mieux concrétiser leurs démarches et résultats.

Depuis le début des années 1990, la réalité ou évidence du changement climatique et de ses effets potentiels et/ou réels a conduit à un développement rapide d’outils, d’approches et de méthodes visant son intégration dans les politiques de développement, en particulier dans les programmes et projets en milieu rural. En revanche, il est encore généralement très difficile de démontrer que ces actions intégrant le changement climatique ont produit les effets et/ou résultats attendus ou escomptés au niveau des communautés locales. La principale raison est l’absence d’outils, d’approches et de méthodes qui permettent de collecter et d’analyser des données de terrain en relation avec les réelles capacités d’adaptation des communautés rurales au changement climatique, en dépit des évaluations ponctuelles de vulnérabilité socioéconomique et de pauvreté réalisées avant, pendant et après les programmes/projets.

La trousse à outil présentée dans ce manuel a été élaborée dans le cadre d’un projet collaboratif entre le Centre régional AGRHYMET/CILSS, la Commission économique pour l’Afrique (CEA), l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS.) avec le soutien technique de l’Union internationale pour la conservation de la nature, Programme Afrique centrale et occidentale (UICN-PACO).

Ce document comprend deux parties. La première concerne le manuel et le deuxième son guide d’utilisation.

L’objectif global du manuel de formation et de son guide d’application est de promouvoir des dispositifs de planification et de suivi-évaluation harmonisés qui intègrent les indicateurs des capacités d’adaptation au changement climatique en vue de renforcer l’effectivité des projets et programmes. De façon spécifique, il s’agit de :
- mettre a la disposition des praticiens des outils et approches de planification et de suivi-évaluation qui prennent en compte les pratiques d’adaptation au changement climatique ;
- renforcer leurs capacités pratiques en matière de suivi-évaluation.

Le programme PAGE, est un programme régional de cinq ans de l’UICN Afrique Centrale et Occidentale, qui vise l’amélioration des conditions de vie des populations d’Afrique de l’Ouest grâce à des politiques et un cadre institutionnel environnemental renforcé.
L’UICN ou Union Internationale pour la Conservation de la Nature a été créée en 1948 et c’est la plus grande et la plus ancienne des organisations globales environnementales au monde. L’UICN est une association de plus de 1.200 organisations membres, dans 140 pays, dont 200 gouvernements ou organisations gouvernementales, et 800 organisations non gouvernementales.
Le Niger compte simplement deux membres :
- le Ministère des Affaires Etrangères, organisation gouvernementale) ;
- et le Réseau d’Appui aux Initiatives Locales (RAIL), ONG.
La mission de l’UICN est d’influencer, d’encourager et d’aider les sociétés à conserver l’intégrité et la diversité de la nature et d’assurer que les ressources naturelles soient utilisées d’une manière équitable et durable.

Télécharger la boîte à outils, 88 pages, 1,2 Mo.