RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Filière oignon Sénégal

Publié le vendredi 16 janvier 2015

Analyse Économique sur la filière Oignon au Sénégal.

Centre de Gestion et d’Économie Rurale de la Vallée (CGER).

Atteindre une production record de 265.000 Tonnes en 2017, c’est l’objectif affiché par l’Etat du Sénégal en ce qui concerne la filière oignon. Pour la campagne 2013-2014, la production nationale est estimée à près de 230.000 Tonnes pour un chiffre d’affaire de 35 milliards de Fcfa.

Le calendrier de disponibilité de l’oignon montre une présence sur le marché de la Vallée du fleuve Sénégal entre Janvier et Juin avec une période de forte disponibilité allant de Mars à Mai. Pour l’oignon en provenance des Niayes, la période de forte présence se situe entre Mai et Juin.

Sommaire :
- La fiche technique de l’oignon
- Coût de production de l’oignon

L’analyse montre que pour produire 1 ha d’oignon, il faut dépenser environ 1.520.000 Fcfa pour couvrir les charges de campagne. La marge dégagée est tout aussi importante car elle peut même doubler les charges engagées pour un rendement de 30 Tonnes.

- Les principaux acteurs de la filière Oignon
- La commercialisation
- La situation des prix de l’oignon

Le dispositif des Centres de Gestion et d’Economie Rurale (CGER) est un réseau associatif de comptabilité et de conseil de gestion au Sénégal. Il a été mis en place en 2004 dans la Vallée du Fleuve Sénégal pour apporter des services aux producteurs dans les domaines de la comptabilité et de la gestion.
A travers leurs organisations de base composées d’exploitations familiales, les producteurs sollicitent le CGER pour maîtriser et améliorer leurs revenus agricoles en développant l’agriculture familiale à travers le conseil de gestion. C’est ainsi que le CGER appuie actuellement plus de 15.000 producteurs répartis dans 300 OP de base.
Les CGER c’est aussi la production d’une information économique sur l’agriculture dans la Vallée du Fleuve. A partir des données comptables et financières de leurs adhérents, les CGER apportent des éléments fiables et issus de situations réelles sur le terrain.

Les commentaires du RECA :
- Ce document illustre un des résultats obtenus par les dispositifs de Conseil de gestion à l’exploitation familiale. Au Niger, pour la filière rizicole, le Centre de Prestation de Services (CPS) apporte déjà un conseil de gestion aux organisations de producteurs des périmètres rizicoles. Les Chambres d’Agriculture, associées à des OP, viennent de démarrer la mise en place d’un conseil de gestion à l’exploitation familiale dans les régions de Dosso et Maradi en 2015, à destination des exploitations pratiquant les cultures irriguées.
- La situation du Sénégal est différente de celle du Niger. Le Sénégal est importateur d’oignon (Hollande) et se bat pour développer sa production afin de réduire ces importations.
- Les périodes de pleine production du Sénégal (mars à juin) sont sensiblement les mêmes que celles du Niger.

Télécharger le document du CGER, 13 pages, 2,6 Mo.