RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

FISAN /Mise en place du fonds d’investissement

Publié le lundi 30 mars 2015

Rapport de l’atelier national de concertation sur le processus de la mise en place du fonds d’investissement pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle (FISAN).

Haut Commissariat à l’Initiative 3N - Mars 2015.

« Le FISAN, une autre façon de financer la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger ».

Introduction

Du 24 au 26 Février 2015 s’est tenu dans la salle de réunion de l’hôtel Sahel de Niamey l’atelier national de concertation sur le processus de mise en place du Fonds d’investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN). Cet atelier a été organisé par le Haut-Commissariat à l’Initiative 3N, en collaboration avec les Ministères de mise en œuvre de l’Initiative, le Réseau des Chambres d’Agriculture (RECA), la Banque Agricole du Niger (BAGRI), l’Agence Nationale de Financement des Collectivités Territoriales (ANFICT) et l’Association des Municipalités du Niger (AMN), et avec l’appui financier du Bureau de la Coopération suisse au Niger

Placée sous la présidence du Secrétaire Général du Haut-Commissariat, l’atelier a regroupé une centaine de personnes représentant les Ministères de mise en œuvre de l’Initiative 3N, les Collectivités Territoriales (CT), le secteur de la finance, les Organisations des Producteurs (OP), les Organisations Non-Gouvernementales (ONG) et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF). L’atelier a eu pour objectif de partager et d’approfondir les orientations du FISAN, comme proposées par l’étude préalable commanditée par le HC3N en 2014, avec l’appui financier de la Coopération suisse.

L’atelier avait pour objectifs spécifiques :
- d’informer les participants sur les résultats de l’étude préalable conduite en début 2014 ;
- de favoriser l’appropriation du processus de concrétisation du FISAN par les différentes parties prenantes des trois facilités préconisées par le FISAN ;
- d’approfondir la réflexion sur les contours et les rôles et responsabilités des différents acteurs et parties prenantes de chacune des trois facilités ;
- de définir la suite du processus de concrétisation du FISAN, de manière spécifique pour chaque facilité.

L’atelier constituait une étape d’un processus dont l’objectif final est de disposer de propositions pertinentes sur le financement durable de la sécurité alimentaire et nutritionnelle à soumettre au Gouvernement pour adoption.

Le présent rapport rend compte des travaux et des résultats de l’atelier.
- Journée 1, dédiée aux présentations

  • Communication relative au partage des conclusions de l’étude sur les fonds existants en appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle
  • Communication de la BAGRI sur le crédit agricole (facilité 1 du FISAN)
  • Communication sur le financement des Investissements Agricoles structurants via l’ANFICT (facilité 2 du FISAN)
  • Subventions ciblées, éléments de cadrage de la facilité 3 du FISAN et exemple du Fonds Interprofessionnel de Recherche et de Conseils Agricoles (FIRCA) de Côte d’Ivoire
    - Journée 2, dédiée aux travaux en commissions
    - Journée 3, dédiée à la restitution des travaux en commission et à la synthèse et à la clôture de l’atelier

Synthèse des résultats

En termes de synthèse, on peut estimer que l’atelier de concertation nationale sur le processus de mise en place du Fonds d’investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) a permis d’obtenir les résultats suivants :

Par rapport au FISAN de manière générale :
- L’option, qui consiste à construire le FISAN non pas comme un fonds centralisé mais plutôt comme un ensemble de dispositifs basés sur des mécanismes existants, est pertinente ;
- La configuration du FISAN en trois facilités autonomes mais complémentaires a été validée, à savoir (i) Facilité 1 : Crédit Agricole, (ii) Facilité 2 : Investissements structurants et (iii) Facilité 3 : Subventions ciblées ;
- L’approfondissement de la compréhension des trois facilités et le consensus ssur le contenu précis de chacune d’elles ont été réalisés ;
- La nécessité de poursuivre le processus à travers un cadre de concertation multi-acteurs autour de chaque facilité a été formellement approuvée par les participants.
- Concernant la facilité 1 : « Crédit Agricole »
- Concernant la facilité 2 : « Investissements structurés »
- Concernant la facilité 3 : « Subventions ciblées »

Perspectives et feuille de route

Recommandations

Annexes : TDR, programme, communiqué final, présentations, feuille de route, résultats détaillés des travaux de groupe, liste des participants

Télécharger le communiqué final, 4 pages, 401 Ko.

Télécharger le rapport final sans les annexes, 19 pages, 682 Ko.

Télécharger le rapport complet, 18 pages et 58 pages d’annexes, 4,1 Mo.