RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

GDT /Cadre stratégique Niger

Publié le vendredi 3 avril 2015

Cadre stratégique de la gestion durable des terres (CS-GDT) au Niger et son plan d’investissement 2015 - 2029.

Ministère de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable – Novembre 2014.

Dès son adhésion au processus TerrAfrica en 2007, le Niger s’est lancé dans l’élaboration de son Cadre Stratégique d’Investissement sur la Gestion Durable des Terres, élément central de l’approche programmatique des investissements en la matière.

TerrAfrica est une initiative régionale visant à améliorer la gestion des terres. Le programme œuvre à l’amélioration de la coordination entre les gouvernements d’Afrique subsaharienne, la communauté internationale de développement et d’autres acteurs internationaux et régionaux. Le Programme a été lancé en 2005 et appuie les objectifs de l’Initiative du PDDAA NEPAD pour l’environnement. Les partenaires de TerrAfrica aident les pays d’Afrique subsaharienne à élaborer leurs Cadres Nationaux d’Investissement pour la Gestion Durable des Terres.

Ce cadre permet d’identifier les actions prioritaires sur lesquelles il faut porter les investissements sur la Gestion Durable des Terres (GDT). Il constitue un tableau de bord permettant de coordonner de manière harmonieuse et cohérente l’allocation des ressources pour le financement et l’amplification des actions de GDT par les différents organismes gouvernementaux et les partenaires au développement. L’objectif ultime est d’améliorer la synergie des interventions, en évitant les duplications des actions et d’utiliser de façon judicieuse les ressources financières.

Concept de la GDT

Définie comme « l’adoption de systèmes d’utilisation des terres qui, à travers des pratiques de gestion appropriées, permet aux utilisateurs des terres de maximiser les avantages économiques et sociaux de la terre tout en maintenant ou en améliorant les fonctions de soutien écologique des ressources foncières » (TerrAfrica, 2005), la GDT est donc considérée comme un impératif pour le développement durable, en raison du rôle clé qu’elle joue pour l’harmonisation des approches et la recherche d’une meilleure complémentarité entre les sous-secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de l’hydraulique, de la foresterie et de l’environnement.
Ainsi pour la FAO (2007), des bonnes pratiques peuvent être utilisées en combinaison pour assurer la Gestion Durable des Terres. Il s’agit de la gestion des cultures, l’aménagement des pâturages et des parcours naturels, l’aménagement des forêts, l’amélioration de la gestion des sols et l’amélioration de la gestion des eaux de pluie.

Ce faisant, le CS-GDT est un outil pertinent de mise en oeuvre de l’i3N, des plans et programmes nationaux de lutte contre la dégradation des terres (PAN/LCD-GRN), d’adaptation et d’atténuation des changements climatiques (PANA), de lutte contre la perte de la diversité biologique (SNPA/DB), d’amélioration de la productivité agricole (PNIA).

Dans ce contexte et afin de définir de manière objective les actions prioritaires d’investissement pour l’amplification de la GDT au Niger, une méthodologie par étapes a été adoptée :
- De prime abord, il s’est agi de définir la vision partagée pour la GDT au Niger.
- En second lieu, un état des lieux a été réalisé, ce qui a permis de dégager les principaux goulots d’étranglement et les opportunités à prendre en compte pour l’intégration et la mise à l’échelle de la GDT.
- Enfin, les priorités d’investissement ont été dégagées, ainsi que les modalités de mise en œuvre du CS-GDT.

Le CS-GDT du Niger sera mis en œuvre au cours des quinze (15) prochaines années (Janvier 2015 - Décembre 2029) comme décrit en trois (3) phases dans le tableau ci-après.

Télécharger le Cadre stratégique GDT du Niger 73 pages + annexes, 4 Mo.

Sommaire (simplifié) :
- 1. Contexte et justification

  • Causes majeures et manifestations de la dégradation des terres
  • GDT : concept et opérationnalisation
    - 2. Cadrage de la stratégie d’investissement
  • Objectif global et spécifique
  • Résultats attendus
  • Activités prévues
  • Cadre logique détaillé
    - 3. Mise en œuvre du CS-GDT
  • Principe directeur
  • Stratégie de mise à l’échelle
  • Dispositif de coordination
  • Acteurs du processus de la GDT
  • Plan de mise en œuvre
  • Gestion des connaissances
  • Suivi-évaluation du processus de la GDT
    - 4. Stratégie de mobilisation des financements
    - 5. Stratégie de communication et de renforcement des capacités
    - 6. Plan d’investissement 2015 – 2019
    - Conclusion
    - Annexe 1 : Répertoire des principales pratiques de GDT au Niger
    - Annexe 2 : Caractérisation des techniques et technologies de GDT éprouvées par région, écosystème et système de production