RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Résultats campagne agricole 2014

Publié le mardi 21 avril 2015

Résultats définitifs de la campagne agricole d’hivernage 2014 et perspectives alimentaires 2014 - 2015.

Direction des Statistiques, Ministère de l’Agriculture / Février 2015.

La campagne agricole d’hivernage 2014 a démarré à partir de la troisième décade du mois d’Avril. Ce qui à permis d’effectuer des semis partiels de mil au niveau de 384 villages des régions de Dosso, Maradi et Tahoua.

A la suite des précipitations enregistrées, les semis se sont poursuivis jusqu’à la troisième décade de juillet dans les régions d’Agadez, Diffa et Zinder. Les régions de Dosso, Maradi, Tahoua et Tillabéri ont bouclé leur semis dans la deuxième décade de juillet et celle de Niamey dès la troisième décade de Juin. Comme en 2013 la campagne agricole d’hivernage 2014 a accusé un retard sur le plan du parachèvement des semis dû aux longues périodes de sécheresse ou retards de semis dans les régions d’Agadez, Diffa et Zinder. Ainsi, à la date du31 juillet 2014, 11 787 des 12 200 villages agricoles du pays ont semé soit 96 ,61 %.

Au 30 septembre 2014, à la faveur des conditions agro météorologiques ayant prévalu, les cultures en place étaient en fin de cycle dans la plupart des zones emblavées. Toutefois, certaines zones connaissent des retards de croissance du fait du lessivage des sols, des ruptures prolongées des pluies.

La situation phytosanitaire a été relativement calme. Les traitements effectués ont permis de juguler les infestations de sauteriaux, de criocères d’insectes floricoles et d’oiseaux granivores (Région de Dosso) sur le mil ; des chenilles défoliatrices, des pucerons sur les légumineuses et la cicadelle sur le sorgho. La situation acridienne a été calme compte tenu des conditions écologiques non favorables dues au retard de l’installation de la saison des pluies dans toutes les aires de reproduction et de grégarisation.

Les effets conjugués des épisodes de sécheresses, des attaques des ennemis des cultures et l’arrêt brusque des pluies en septembre ont affecté négativement les productions dans beaucoup de zones agricoles du pays. Cette situation a entrainé l’obtention d’un bilan céréalier brut globalement déficitaire de 230 075 tonnes.

Sur le plan alimentaire, la situation est apaisée malgré l’épuisement des stocks paysans et la hausse du niveau des prix sur les marchés. La situation alimentaire pourrait toutefois être apaisée grâce à l’apport non négligeable des cultures de diversification, des cultures irriguées qui entrent directement ou indirectement dans la consommation.

Table des matières
- Introduction
- 1. Préparatifs de la campagne agricole 2014
- 2. Déroulement de la campagne agricole d’hivernage 2014
- 3. Evaluation de la production agricole
- 4. Eléments du bilan céréalier
- 5. Situation alimentaire
- 6. Situation des villages déficitaires
- 7. Conclusion et Recommandations
- 8. Annexes

  • Annexe 1 : Bilan céréalier brut par région et département pour toutes les céréales
  • Annexe 3 : Esquisse du bilan alimentaire révisé 2014/2015
  • Annexe 4 : Situation des villages déficitaires par département
  • Annexe 5 : Résultats définitifs de la campagne agricole 2014/2015 par région

Télécharger le rapport campagne 2014, 32 pages, 2,2 Mo.