RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Sites de production /Tomates (TA-DO-TI)

Publié le samedi 25 juillet 2015

Identification des pôles de production de tomate dans les régions de Tahoua, Dosso et Tillabéri / Rapport de mission

Rédaction Aïssa Kimba* (RECA), Haougui Adamou, Ghazali I. Chaibou et Issoufou Salami (INRAN) - *Rapporteur

Cette note a été rédigée suite à une mission effectuée en deux étapes du 19 au 22 juin et du 10 au 12 juillet 2015 par une équipe du RECA et de l’Institut National de Recherches Agronomiques du Niger (INRAN) pour identifier les principaux pôles de production de la tomate dans les régions de Tahoua et Dosso et interroger les producteurs sur une éventuelle présence de la mineuse de la tomate Tuta absoluta.

Les visites ont été facilitées au niveau de chaque région par la Chambre régionale d’Agriculture (CRA) à travers ses animateurs de terrain et ses membres consulaires. Au total, 10 sites ont été visités dont 3 à Tahoua, 2 à Dosso et 5 à Tillabéri.

Cette mission fait partie d’un programme collaboratif réunissant l’INRAN, le RECA et la DGPV pour lutter contre la mineuse de la tomate sur financement du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO Niger).

Etape de Tahoua

- Le premier site visité est la vallée d’Adouna dans le département de Tahoua.
- Le site de production de Tabalak Mai Ruwa est un site maraîcher où l’on retrouve la courge, le gombo, la dolique et la tomate en décrue.
- Le site de Doguéraoua n’est plus en production en cette période.

Etape de Dosso

- Le site visité à Gaya est une parcelle d’association du moringa, maïs et tomate.
- Le site de Karra est situé à 15 km au sud de Birni.

Etape de Tillabéri

- Le site de Bourbourkabé-Goudel est situé à une vingtaine de km du quartier Koira Tegui de Niamey. Il se trouve dans la Commune I de Niamey
- Le site de Djessé (Ouallam) produit la tomate de saisons sèche et d’hivernage
- Le site de Tolkaboye produit également de la tomate de saisons sèche et d’hivernage
- Les producteurs de Tillabéri, Tillakaina, Toula et Daikaina se sont rencontrés au siège de la CRA de Tillabéri
- Téra
- Le site de Toulouaré pratique de la tomate de saisons sèche et d’hivernage

Tous les sites concernés par la mission sont des pôles importants de production de tomate à l’exception de Gaya, de Tillabéri et de Téra.

Néanmoins, ce n’est qu’une étape du processus d’identification. L’enquête qui sera menée par la DGPV permettra d’avoir des critères précis sur la présence de Tuta ou non sur un site, et ainsi de faire un choix des sites pour mettre en place des actions de lutte contre ce ravageur.

Conclusions

- La tomate d’hivernage est en expansion régulière. C’est une bonne chose car les approvisionnements du marché de Niamey en cette période viennent majoritairement des pays voisins (et même du Maroc) malgré des prix élevés.
- Les producteurs ou productrices utilisent de nombreux produits non homologués dont certains avec une toxicité élevée.
- Dans la plupart des sites, les producteurs signalent qu’ils sont obligés d’augmenter le nombre de traitement et/ou les doses car les ravageurs sont en augmentation ces dernières années.
- Les producteurs demandent tous des formations pour maîtriser la protection phytosanitaire de leurs cultures.

Télécharger le rapport de mission RECA – INRAN, 7 pages, 312 Ko

Pour plus d’information sur la mineuse de la tomate (Tuta absoluta)

Tuta absoluta, un nouveau ravageur de la tomate identifié au Niger, cliquer à droite : cliquer ici