RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

La cuscute /Plante parasite

Publié le mardi 4 août 2015

ALERTE sur la présence de la cuscute sur les cultures de contre-saison au Niger.

Rédaction : Haougui Adamou, Basso Adamou (INRAN), et Patrick Delmas (RECA).

Lors d’une visite sur le périmètre irrigué de Konni, nous avons remarqué la présence d’une plante parasite dénommée « cuscute » sur certaines espèces végétales. Après des échanges avec le producteur et ses voisins, il est apparu que ces derniers connaissent bien cette plante et l’ont d’ailleurs surnommée « sarka », mot haoussa qui veut dire « chaîne », du fait qu’elle étrangle les tiges des plantes attaquées et qu’elle est dépourvue de racines. Ils ont expliqué que cette plante est d’apparition récente et qu’elle a d’abord été observée sur la dolique (une culture très répandue sur le périmètre en contre-saison).

La cuscute, appelée aussi « cheveux du diable ou griffes du diable ou encore végétal vampire », est une plante parasite des plantes supérieures, c’est-à-dire des plantes qui produisent des fleurs et des graines.

Il s’agit d’une fine liane (tige très frêle) le plus souvent sans chlorophylle (le pigment qui donne aux plantes leur couleur verte). Elle est dépourvue de feuilles car ces dernières sont le plus souvent transformées en écailles. La tige est de couleur rose ou jaunâtre. Sur les tiges apparaissent à profusion, des fleurs de couleur blanche ou rose. Une seule tige peut produire entre 2000 et 3000 graines minuscules (1 à 1,5 mm de diamètre) qui peuvent rester viables jusqu’à 10 ans dans le sol.

- Mode d’action de la cuscute
- Distribution géographique et gamme d’hôtes
- Méthode de lutte contre la cuscute

Télécharger le note sur la cuscute, 3 pages, 365 Ko.