RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Zinder /Chenille poilue

Publié le samedi 8 août 2015

Niébé et arachide à Zinder : une année à chenille poilue.

En ce début de saison des pluies, l’arachide, le niébé mais également le mil, le sésame ou la pastèque subissent des dégâts importants à cause de la chenille poilue dont le nom scientifique est Amsacta moloneyi.

C’est une chenille polyphage, c’est-à-dire qu’elle peut se nourrir de nombreuses plantes cultivées ou non.

Il a été observé des dégâts jugés sévères de la chenille poilue dans des localités des départements de Matameye mais aussi de Mirriah et de Magaria

Les chenilles peuvent atteindre 4 cm de long. Elles sont de couleurs vives (jaune, orange, brun) et surtout portent de longs poils serrés.

En début de saison, la chenille poilue d’Amsacta moloneyi s’attaque principalement aux plantules du niébé.

Son apparition est sporadique d’une année à l’autre, c’est-à-dire que certaines années les chenilles sont très nombreuses et peuvent détruire de vastes superficies de niébé, et d’autres années elles ne se remarquent pas.

L‘espèce passe la saison sèche en diapause dans le sol au stade de chrysalide. Les papillons adultes émergent 4 à 7 jours après la première pluie. La femelle peut pondre jusqu’à 800 œufs et l’incubation dure 4 à 5 jours. Les premiers stades larvaires se nourrissent déjà sur les feuilles mais la chenille est vraiment vorace à partir du 4ème stade. Il peut y avoir deux ou trois cycles papillon – chenille pendant la saison des pluies.

Les conditions de démarrage de cette saison des pluies, première pluie tardive et semis généralisés de niébé et d’arachide en même temps, absence d’autres herbacées, semblent favoriser ces ravageurs et concentrer les attaques sur les plants d’arachide et de niébé.

Les méthodes de lutte :
- La nymphe se réfugiant dans le sol pour passer la saison sèche, un labour avant les premières pluies permet de diminuer le nombre de nymphes en les remontant à la surface.
- Si le nombre de chenille est très élevé et les plantes à un stade très jeune, l’utilisation d’un insecticide de contact permettra de les éliminer.

Mais le papillon et la chenille se déplacent très facilement. Ces méthodes demandent que tous les producteurs d’un site cultivé attaqué les appliquent en même temps, autrement... ceux qui traitent bénéficieront rapidement des chenilles des voisins.

Une très grosse pluie peut provoquer une disparition des chenilles par noyade.

Télécharger la note avec photos, 2 pages, 526 Ko.