RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

La Maison du Paysan /Note de cadrage

Publié le vendredi 14 août 2015

Note de cadrage de la plateforme de services intégrés dénommée « la Maison du Paysan »

Haut-Commissariat à l’Initiative 3N – Juillet 2015.

Le présent document a été élaboré à l’Initiative du Haut-Commissariat à l’Initiative 3N "les Nigériens nourrissent les Nigériens" (HC3N) en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture pour servir à l’usage des promoteurs, acteurs et parties prenantes de la mise en œuvre des Plateformes de services intégrés et multifonctionnelles dénommées "la Maison du Paysan" au niveau communal.

Définition

La Maison du Paysan est un ensemble intégré et multifonctionnel d’infrastructures et de services implantés au niveau communal pour améliorer l’offre de services d’appui aux producteurs et aux entreprises agricoles pour soutenir leurs efforts d’augmentation des productions agro pastorales et leur productivité. Son but est de contribuer à l’amélioration de la disponibilité et à l’accès régulier aux facteurs de production ainsi que d’assurer la promotion de l’utilisation des technologies innovantes éprouvées et adaptées aux réalités locales afin de réaliser les objectifs fixés par le Plan d’investissement d’I3N.

La Maison du Paysan représente ainsi un point d’ancrage de l’Initiative 3N au niveau Communal. Dans les villages, les relais de certains services intégrés conjugués à un appui-conseil judicieux sont à même de permettre d’obtenir des effets et impacts concrets au niveau des exploitations agricoles.

Eléments constitutifs de la Maison du Paysan

La Maison du Paysan est une centre de services de proximité intégrés constituée de plusieurs sous composantes. Dans le détail, il s’agit de :
- Quatre (4) sous composantes sectorielles à savoir :

  • un magasin communal de stock de sécurité alimentaire ;
  • une centrale communale d’approvisionnement en intrants agricoles ;
  • une centrale communale d’approvisionnement en aliments pour bétail ;
  • un centre de réparation et de location de matériels agricoles ;
    - Quatre (4) sous composantes transversales qui sont :
  • un centre de formation aux métiers (CFM) ;
  • une radio communautaire ;
  • un système financier décentralisé (SFD) ;
  • un bloc administratif.

La valeur ajoutée de la Maison du Paysan, outre le fait d’offrir des services de proximité aux producteurs dans des zones qui en sont dépourvues, réside dans :
- la recherche d’une meilleure articulation entre les dispositifs d’appui aux activités agro-pastorales et aux ménages ;
- l’adoption d’une approche filière (chaines de valeur) avec un focus à la fois sur les maillons de production et de mise en marché ;
- enfin, la prise en compte du processus de décentralisation en cours au Niger.

Ces nouvelles orientations se basent surtout sur les enseignements tirés des expériences antérieures.

Note du RECA : Il s’agit, notamment, de celle de la Fédération des Unions des Groupements Paysans du Niger (FUGPN-Mooriben) dans sa zone d’intervention : régions de Tillabéri, Dosso et Niamey. La Fédération Mooriben a construit autour de ses unions un système de services intégrés appelé à répondre aux besoins des producteurs et des productrices. Les différents besoins des agriculteurs, sont pris en charge via la mise en place des dispositifs suivants autour de l’union : boutique d’intrants (BI), banque de céréales (BC), animateur et paysans relais, radio et cellules de communication, caisse mutuelle d’épargne et de crédit, warrantage.

Une mise en œuvre pragmatique

La Maison du Paysan n’est pas considérée comme un ensemble monolithique à reproduire à l’identique mécaniquement dans toutes les communes ; il s’agit plutôt d’un dispositif d’offre de services aux producteurs et aux entreprises agricoles rurales pour qu’ils améliorent leurs performances. C’est aussi un outil d’accompagnement à moduler selon les contextes agro-écologiques, les zones de moyens d’existence et les besoins prioritaires des usagers.

Le programme "Maison du Paysan", composante majeure du Plan d’accélération de la mise en œuvre de l’Initiative 3N, n’a pas non plus la prétention de couvrir toute la gamme variée des besoins des producteurs ruraux ; il se donne pour ambition d’apporter une réponse pragmatique et locale à leurs demandes essentielles et prioritaires d’appuis. Les besoins non couverts seront pris en charge par les autres programmes de l’Initiative 3N dont il est complémentaire.

Le processus de mise en place de la Maison du Paysan est actuellement en cours. Le déploiement se fait de façon progressive tout en prenant en compte l’existant. Pour ce faire, un état des lieux des sous composantes constitutives a été fait pour servir de base aux efforts en cours ou à venir. La priorité est de réhabiliter les sous composantes défectueuses et de compléter celles manquantes en fonction de la demande et des financements acquis.

Une des préoccupations importantes est de garantir la cohérence entre la Maison du Paysan et ses sous composantes avec les dispositifs similaires qui existent aux niveaux national et villages. Concrètement, par exemple au niveau de l’approvisionnement en intrants agricoles, il s’agit de veiller à une bonne articulation, une synergie et une complémentarité d’actions entre la Maison du Paysan et la CAIMA d’une part, et entre la Maison du Paysan et les boutiques d’intrants agricoles villageoises, de l’autre.

La stratégie consiste à prévenir toute forme de concurrence ou de duplication, et partant, de promouvoir une complémentarité entre les dispositifs poursuivant les mêmes objectifs mais opérant à différents niveaux/échelles d’intervention.

Table des matières :
- Avant-propos
- 1. Cadre stratégique de la maison du paysan

  • 1.1 Contexte et justification
  • 1.2 Définition et principes de base
  • 1.3 Éléments constitutifs de la maison du paysan
  • 1.4 Objectifs et résultats attendus
  • 1.5 Acteurs et leurs rôles
  • 1.6 Mécanismes de financement
  • 1.7 Mécanismes de suivi-évaluation

- 2. Cadre opérationnel de mise en place de la maison du paysan

  • 2.1 Objectifs chiffres
  • 2.2 Description des sous composantes constitutives de la maison du paysan
    • Sous composante 1 : Le magasin de stock de sécurité alimentaire
    • Sous composante 2 : La centrale communale d’approvisionnement en intrants agricoles (CCAIA)
    • Sous composante 3 : La centrale communale d’approvisionnement en aliments pour bétail (CCAAB)
    • Sous composante 4 : Le centre de réparation et de location de matériels agricoles (CRLMA)
    • Sous composante 5 : L’institution de micro finance (IMF) ou système financier décentralisé (SFD)
    • Sous composante 6 : La radio communautaire
    • Sous composante 7 : Le centre de formation aux métiers (CFM)
    • Sous composante 8 : Le bloc administratif
  • 2.3. Etapes de mise en place de la maison du paysan
  • 2.4. Dispositif institutionnel de mise en œuvre
    - 2.5. Système de gestion
    - 2.6. Cout indicatif d’une maison du paysan
    - 2.7. Mesures d’accompagnement et recommandations

Télécharger la note de cadrage de la « maison du paysan », 27 pages, 841 Ko