RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Adventice envahissante : Elatine ambigua

Publié le samedi 5 septembre 2015

Elatine ambigua , une mauvaise herbe colonise les rizières et les sites maraîchers.

Rédaction : Adamou Haougui, Basso Adamou (INRAN), Patrick Delmas, Aissa kimba et Ibrahima Oumarou (RECA).

On observe depuis quelques années, la prolifération d’une adventice (ou mauvaise herbe) sur la plupart des périmètres irrigués à usage rizicole ou maraîcher. Cette plante, apparemment introduite, est méconnue des producteurs et semble devenir un problème phytosanitaire sérieux.

- Description : Elatine ambigua, de son nom scientifique est une plante naine tentaculaire, c’est à dire une plante rampante qui émet de nombreuses ramifications.
- Distribution géographique
- Ecologie
- Description des dégâts
- Méthodes de lutte

Il est très difficile de lutter contre cette mauvaise herbe parce que nous ne connaissons rien de sa biologie dans notre environnement. Même à l’échelle mondiale, elle a été très peu étudiée en tant qu’adventice. Cependant, avant que la recherche ne s’intéresse à ce problème, il convient de prendre les mesures préventives pour éviter que la plante ne s’installe dans une exploitation par l’une ou l’autre des mesures suivantes :

  • 1. Utiliser des semences certifiées, exemptes de toutes graines, organes ou partie d’organe de mauvaises herbes ;
  • 2. Bien nettoyer les outils et autres matériels en passant d’une parcelle infestée à une autre ;
  • 3. Pratiquer une surveillance régulière de la parcelle et détruire dès leur apparition les premiers plants de E. ambigua dans la parcelle ;
  • 4. ET SURTOUT, ne pas laisser les herbes et petits morceaux sur la parcelle, ils peuvent facilement repartir. Il faut les détruire en les enterrant ou mieux les composter.

Nous n’avons trouvé aucune référence sur l’utilisation d’herbicide pour lutter contre cette adventice.

Pour éviter la prolifération de E. ambigua dans un jardin, le maraîcher doit apprendre à gérer cette plante en continue : arrachage précoce avec destruction des plantes, entretien avec les producteurs voisins pour une application collective de cette mesure afin de diminuer les possibilités de réinfestation.

Télécharger la note complète, 3 pages, 427 Ko.