RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Le lac Tchad : mythes et réalités environnementales

Publié le mardi 15 décembre 2015

Le lac Tchad : mythes et réalités environnementales

Jean-Piere Bat, 13 décembre 2015 / Journal « Libération » (France).

Cet article présente l’Atlas du lac Tchad (227 p.), édité par la revue Passages. La réalisation de cet ouvrage a fait appel aux compétences de 46 chercheurs, africains et européens. L’initiative en a été prise à la suite d’un forum du développement durable organisé par Passages à N’Djamena en octobre 2010 sur le thème de la sauvegarde du lac Tchad, en ouverture d’un Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement des pays de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT). Le projet a pu se concrétiser grâce à un financement du Tchad, pays particulièrement concerné par l’avenir du lac qu’il partage avec le Cameroun, le Niger et le Nigeria.

L‘idée de réaliser un atlas du lac Tchad s’est imposée comme une évidence car il n’existe aucun ouvrage scientifique synthétique de cet espace qu’on ne cesse pourtant de présenter comme emblématique des défis environnementaux du Sahel. Il fallait aussi réagir à une représentation simpliste de la régression du lac construite à partir d’une série d’images de la NASA montrant la tache bleue des eaux lacustres, cernée d’un jaune censé figurer les sables du désert, se rétrécir année après année, annonçant sans le dire un destin funeste comparable à celui de la Mer d’Aral. Cette image reprise à leur compte par la plupart des responsables politiques de la région et par quelques ONG qui font commerce du catastrophisme a contribué à brouiller la compréhension des problèmes du lac Tchad. Il était donc urgent de réunir des scientifiques de toutes disciplines pour faire le point sur les questions environnementales, économiques, démographiques, sociales, politiques. Cet article donne des éléments de synthèse et présente plusieurs cartes du Lac Tchad.

Photo (CRA Diffa) : Les eaux du Lac Tchad le 1er octobre 2014 au port de Kiri Kiri à 7 km à l’Est de Bosso.

cliquer ici Pour télécharger l’article sur le blog de Libération, cliquer sur la droite ...

Répondre à cet article