RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

La FCMN à l’honneur

Publié le mardi 8 novembre 2016

La Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger (FCMN Niya) à l’honneur !

La FCMN NIYA a été nominée au 7ème Grand Prix de la finance solidaire 2016 – Catégorie Entrepreneuriat dans les Pays En Développement. Ce Grand Prix, lancé par le journal Le Monde (France) et l’association Finansol, récompense chaque année des structures à fort impact social et / ou environnemental, ayant bénéficié de financements solidaires.

Les résultats du jury sont tombés le lundi 7 novembre. La FCMN n’a pas remporté le 1er prix mais cela n’enlève en rien son mérite car cette nomination récompense la qualité de son travail et de son engagement pour développer le crédit au profit de ses membres depuis plusieurs années.

La finance solidaire

La finance solidaire relie les épargnants qui cherchent à donner du sens à leur argent à des entreprises et associations à forte utilité sociale et environnementale, qu’ils financeront via la souscription de produits d’épargne solidaire. Cette épargne offre une double rentabilité : les produits d’épargne solidaire permettent de faire fructifier son argent tout en participant aux enjeux de notre société : lutte contre le chômage, le mal-logement, développement.

La SIDI : Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement

La SIDI est un des partenaires financiers de la FCMN pour l’accès au crédit. La SIDI est une entreprise solidaire d’utilité sociale. Cet agrément est délivré par les autorités françaises aux entreprises qui ont pour objectif principal la recherche d’une utilité sociale. Il permet à ces entreprises de bénéficier d’aides et de financements spécifiques (notamment l’accession à l’épargne solidaire et des réductions fiscales).

La SIDI a été créée en 1983, par l’ONG de développement CCFD-Terre Solidaire, avec pour mission de contribuer à la promotion d’une économie plus inclusive, qui donne sa chance aux populations défavorisées, dans les pays du Sud et de l’Est. La SIDI cherche à favoriser l’inclusion financière, c’est-à-dire faire de la finance un outil au service des populations vulnérables. Comment ? En participant à la consolidation d’acteurs locaux de développement économique tels que :
- les Institutions de Microfinance (IMF) offrant des services financiers adaptés à des populations exclues des circuits bancaires traditionnels, notamment en milieu rural ;
- les organisations paysannes visant à sécuriser et augmenter le revenu des petits producteurs, c’est le cas de la FCMN.

La SIDI contribue au renforcement de ses partenaires et, donc à la durabilité des services fournis à leurs clients, en les faisant bénéficier d’un soutien financier et /ou d’un appui technique.

Prêter, c’est donner plusieurs fois : En devenant actionnaire de la SIDI, un épargnant peut ainsi offrir à plusieurs partenaires l’opportunité de développer leurs projets, tout au long de la durée de son placement. En effet, le capital placé à la SIDI lui permet d’investir auprès de ses partenaires, une fois l’investissement remboursé, l’argent est réinvesti pour le financement d’un nouveau projet.

Le chemin vers l’autonomie : En offrant une alternative au don et aux subventions, le soutien financier solidaire qu’offre la SIDI à ses partenaires est un moyen de participer à leur autonomisation.

La FCMN NIYA s’engage pour augmenter l’accès au crédit

Le maraîchage est une solution pour améliorer les conditions de vie des Nigériens. C’est la raison pour laquelle a été constituée Fédération des Coopératives Maraîchères du Niger. Organisation paysanne à caractère coopératif, elle a pour mission de « soutenir l’émergence d’exploitations horticoles familiales durables concourant à l’amélioration des conditions de vie des membres ».

A travers l’accompagnement à la production et à la commercialisation des filières stratégiques (oignon, pomme de terre, sésame, tomate), elle contribue à améliorer l’accès à l’eau et à la terre, à améliorer l’accès aux conditions de production (accès aux intrants, à la formation et appui conseil) et à offrir une meilleure commercialisation des produits.

Ainsi, en matière de financement de l’exploitation maraîchère, outre les appuis subventionnés de certains de ses partenaires, la FCMN NIYA met de plus en plus l’accent sur le financement via le crédit avec des institutions comme la SIDI, qui permet de développer progressivement la finance solidaire.

1 Message

  • La FCMN à l’honneur 10 novembre 2016 15:13, par chaibou antarou coordinateur "CULTIVONS" à Oxfam Niger

    Félicitation à la FCMN. Félicitation à ces braves femmes et femmes qui travail pour la promotion d’un développement de nos campagnes.

    BOOSSER FOR YOU

    Répondre à ce message

Répondre à cet article