RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Guide lutte Typha

Publié le jeudi 6 juillet 2017

Bonne pratique sur l’aménagement des cuvettes colonisées par Typha australis –transformation d’une contrainte en opportunité : vallée de la Korama un cas pratique

Rédaction : Sanoussi Maman Naanny (PAM-Zinder), SAIDOU Laminou (ProDAF/FIDA Zinder), Ibrahim Touré (FAO Zinder), Mahamane Laouali Moussa (FAO Zinder), Souley Mahamane Laouali (CRA-Zinder), Laouali Araga (Direction régionale de l’Environnement), Hamani Karimou et Ango Omar (IDB)

La vallée de la Korama, située dans la commune de Dogo (dans la région de Zinder), est un cours d’eau dont les reliques sont constituées par une chaine de cuvettes encaissées qui sont essentiellement alimenter par des remontées capillaires. Au sein de cette commune se trouve le site de Dantata qui regroupe huit villages. Ce site est une succession des mares entrecoupées par des terres dunaires. Ces mares sont menacées par une mauvaise herbe proliférante, au nom scientifique de Typha australis, qui colonise les plans d’eau et provoque un déséquilibre écologique.

Ceci a amené les agences des Nations Unies (FAO, FIDA et PAM) en collaboration avec des partenaires comme la Chambre Régionale d’Agriculture de Zinder, l’ONG IDB à lutter contre cette mauvaise herbe en procédant au faucardage et la mise en valeur des terres autour de ces mares.

L’approche suivie comporte principalement quatre parties :
- le faucardage ou coupe des herbes (Typha australis) au fond de la mare ;
- le dessouchement et la mise en tas ficelés ;
- le transport de la biomasse hors de la mare ;
- la fabrication de compost avec les résidus issus de faucardage.

Ce travail a permis :
- d’améliorer l’accès à l’eau durable, d’augmenter des superficies pour le maraîchage ou accroître la pisciculture ;
- de diversifier les cultures irriguées (pomme de terre, riz, canne à sucre) ;
- d’améliorer les facteurs de production tels que la réduction de la pression des oiseaux granivores sur les cultures ;
- d’améliorer la fertilité des sols (par production de composte et paillage) ;
- d’augmenter le rendements des cultures ;
- et enfin, une nette amélioration du statut de vulnérabilité des bénéficiaires

Télécharger la version française du guide, 4 pages, 808 Ko.

Télécharger la version anglaise du guide, 4 pages, 804 Ko.

Répondre à cet article