RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

BDL /Récupération des terres

Publié le vendredi 20 octobre 2017

Récupération biologique des terres dégradées (BDL).

Convertir les sols dégradés en champs fertiles par la combinaison des moyens biophysiques.

Manuel à l’usage des formateurs et des producteurs.

Le texte de ce manuel a été proposé par Mr Sahidou Abdoussalam, Dr Fatondji Dougbedji, Dr Vincent B. Bado, Mr Hassane Ousmane (Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Tropicales Semi-Arides – ICRISAT Niamey, Niger), Dr Patrice Savadogo (World Agroforestry Centre Bamako, Mali) et la conception graphique a été élaborée par Mossi Hamani, Concepteur Info-grafiste Communicateur en dessin pédagogique, Niger.

Les techniques de collecte des eaux des pluies et de récupération des sols dégradés ont fort longtemps existées au Sahel. Cependant, elles n’ont été utilisées que pour produire des cultures à faible valeur économique comme Acacia senegal, le mil et le sorgho ou le fourrage (herbe sauvage). Ceci résulte en un ratio coût/bénéfice élevé qui décourage leur adoption.

Les sols latéritiques sont plus fertiles que les sols sableux au Sahel. Ils ont une capacité de rétention en eau plus élevée que les sols sableux. Ainsi, une augmentation du taux d’infiltration des sols latéritiques résultera en une productivité plus élevée que les sols sableux.

La bio-récupération restitue la fertilité de ces sols latéritiques physiquement à travers les ouvrages CES/DRS qui collectent les eaux des pluies et assurent leur bonne infiltration et biologiquement par la plantation d’espèces pérennes et annuelles adaptées et génératrices de revenus.

Le système a été développé par ICRISAT-Niger et appelé BDL ou Bio-reclamation of Degraded Lands ou Récupération biologiques des terres dégradées.

Le remplacement des céréales et arbres (A. senegal) ayant une valeur économique faible par des légumes feuilles (Gombo, Oseille etc.) et les arbres à haute valeur économique (Pomme du Sahel, Moringa etc.) reste la philosophie et l’esprit du BDL.

Télécharger le manuel BDL, 48 pages, 4,5 Mo.

Répondre à cet article