RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Petite irrigation /système d’information

Publié le mardi 15 janvier 2019

Système d’information sur la petite irrigation / Adapter les stratégies d’appui à la diversité des contextes et des exploitations.

Université de Lausanne (UNIL), GéoExpertise, Réseau National des Chambres d’Agriculture du Niger (RECA), Décembre 2018.

Le développement de la petite irrigation est à juste titre une thématique prioritaire de la politique agricole du Niger. Plus d’une vingtaine de programmes de coopération proposent aujourd’hui un appui à la petite irrigation au service d’objectifs différents allant de l’assistance aux familles les plus vulnérables à l’amélioration de la compétitivité de la production agricole.

Le système d’information développé dans les régions de Maradi et Dosso dans le cadre du programme UNIL-PAPI a pour but de fournir une base de données et un ensemble d’analyses permettant d’adapter les modes d’action du Programme d’appui à la Petite Irrigation (PAPI) aux réalités très diverses des zones d’interventions.

Globalement les données dont nous disposons confortent l’intérêt pour la petite irrigation. La production maraîchère de contre saison contribue en effet à une augmentation significative des revenus. De plus, l’autosuffisance alimentaire des familles est améliorée et le recours à l’exode comme source de revenus est nettement réduit.

Les analyses mettent toutefois en lumière une très grande diversité des situations inter et intra régionales en matière de dynamique d’extension et de ressources en terre et en eau, de mode d’exploitation, de surfaces cultivées, tant irriguées que pluviales, de systèmes de production (spéculations et nombres de campagne) et d’économie des exploitations familiales. De plus, les résultats économiques au sein d’un même site peuvent être éminemment variables.

Cette forte hétérogénéité des situations a pour conséquence qu’il ne peut y avoir de modèle standard en matière de petite irrigation tant en ce qui concerne l’accès à l’irrigation que l’appui aux irrigants. Par ailleurs, les besoins et opportunités évoluent rapidement à la suite entre autres de la baisse du prix des équipements d’exhaure. Si la petite irrigation est une activité rentable elle n’est cependant pas sans risque notamment phytosanitaire. Si ce risque est actuellement limité dans nos régions d’étude il est toutefois avéré et l’intensification des productions maraîchères augmente le risque de propagation qui n’est que peu pris en considération.

- Résumé
- Introduction
- Le système d’information
- Résultats économiques et revenus monétaires
- Analyse spatiale
- Zonage
- Variabilité intra-site
- Risque et conditionnalités

Télécharger le document, 16 pages, 9,4 Mo.

Répondre à cet article