RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Guide technique de l’élevage

Publié le jeudi 25 août 2011

Guide technique de l’élevage

Dans ce guide sont présentées des techniques d’élevage semi-intensif qui, adaptées aux régions et d’un niveau accessible aux habitants, leur permettent de tirer avantage des ressources fourragères et animales.

A l’occasion de la grande sécheresse qu’a subie en 1984 le Sahel, situé à l’extrémité Sud du Sahara, la Société Japonaise des Ressources Vertes (JGRC : Japan Green Resources Corporation) a entrepris l’étude de mesures de lutte contre la désertification dans cette région du globe que l’on dit la plus sérieusement affectée par la progression de la désertification.

Dans une première étape (1985-1989), afin de connaître l’état de progression de la désertification et d’en analyser les causes, la JGRC a collecté des données de base dans le bassin du fleuve Niger, qui traverse le Sahel dans sa longueur. Cette étude a révélé qu’en plus des causes naturelles (dont notamment les sécheresses), la progression de la désertification est étroitement liée à des facteurs humains découlant de la croissance démographique, à savoir : l’agriculture excessive, le surpâturage et la collecte excessive de bois de feu.

Sur la base de ce constat, la JGRC a conclu que pour mettre un frein à la désertification, la stabilité du cadre de vie des habitants de la région revêt une grande importance, et que, du point de vue des activités agro-sylvo-pastorales, une transition s’impose d’un modèle de type usurpateur à un modèle de type durable en harmonie avec l’environnement naturel.

Dans une seconde étape (1990-1995), elle a aménagé une ferme expérimentale d’environ 100 ha dans le village de Magou, situé aux environs de Niamey, la capitale du Niger. Avec la collaboration des habitants, elle y a expérimenté et évalué diverses techniques nécessaires au développement durable des communautés agricoles, dont notamment des techniques de développement des ressources en eau, de conservation des terres agricoles, d’agriculture, d’élevage et de boisement. De plus, elle a établi un plan type de lutte contre la désertification pour la zone de Magou (environ 1.800 ha) en appliquant ces techniques, et présenté ainsi un exemple de développement des communautés agricoles.

Dans une troisième étape (1996-2000), tout en poursuivant ses expérimentations sur des techniques de nature applicable, la JGRC a bénéficié de la participation des habitants du village de Magou pour la mise à l’essai d’une partie du plan type de lutte contre la désertification. Cela lui a permis, dans un premier temps, de connaître les problèmes relatifs au système cadastral et social soulevés lors de l’exécution d’un tel projet avec la participation des habitants, et, dans un deuxième temps, de rechercher avec ces derniers des façons de résoudre ces problèmes.

Par ailleurs, afin de vérifier leur polyvalence, la JGRC a appliqué aux villages de Yakouta au Burkina Faso et à plusieurs villages du cercle de Ségou au Mali, les techniques élaborées jusque-là au Niger dans des conditions naturelles différentes (précipitations, etc.).

Les présents guides compilent des techniques de développement des communautés agricoles, facilement applicables par les autochtones et permettant la lutte contre la désertification dans le Sahel. Ces techniques ont été élaborées par la JGRC au cours des études précitées, avec la collaboration des habitants.

Nous souhaitons que ces guides techniques soient utilisés par de nombreuses personnes dans plusieurs pays, et qu’ils contribuent ainsi à l’avancement des mesures de lutte contre la désertification.


Tables des Matières

Chapitre 1 Synthèse
- 1.1 Contexte – p 2
- 1.2 Objectif – p 2

Chapitre 2 Situation actuelle et problèmes d’élevage
- 2.1 Caractéristiques générales de l’élevage au Sahel – p 4
- 2.2 Catégories de bétail et productivité – p 6
- 2.3 Formes d’élevage – p 8
- 2.4 Gestion des conditions d’hygiène – p 11
- 2.5 Marchés de bétail – p 12
- 2.6 Mesures pour la résolution des problèmes – p 14

Chapitre 3 Intensification de l’élevage
- 3.1 Hausse d’efficacité du pâturage – p 18
- 3.2 Augmentation de la production en fourrage – p 26
- 3.3 Conservation du fourrage – p 37
- 3.4 Augmentation de la productivité des bêtes – p 43
- 3.5 Complémentarité entre secteurs – p 55

Chapitre 4 Exemple de calcul du nombre de têtes qu’il est possible de mettre en pâture
- 4.1 Procédure d’estimation du nombre de têtes qu’il est possible d’élever – p 62
- 4.2 Augmentation du volume de production de plantes fourragères – p 62
- 4.3 Utilisation accrue des résidus de mil – p 64
- 4.4 Répartition des plantes fourragères en herbes séchées – p 65

38 pages, 3,3 Mo

Pour télécharger le guide en format pdf, attention fichier de 3,3 Mo.


L’Agence Japonaise des Ressources Vertes, ou J-Green, a été créée le 1er octobre 2003 en tant qu’organisme administratif indépendant conformément à la Loi sur l’Agence Japonaise des Ressources Vertes, après la dissolution de son prédécesseur, la Société Japonaise des Ressources Vertes (JGRC). Les principales activités de J-Green seront, au Japon, de contribuer au développement des activités liées à l’agriculture, l’élevage et à la forêt et de maintenir voire développer le caractère public d’origine des forêts et des terres agricoles, et à l’étranger, de contribuer à un développement durable de l’agriculture et des communautés, rurales.