RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Bandes pare-feux

Publié le vendredi 11 décembre 2015

Protéger et valoriser les ressources fourragères : amélioration des revenus par l’ouverture de bandes pare-feux.

Fiche de capitalisation du Programme d’Appui à l’Aménagement Pastoral et à la Sécurisation des Systèmes Pastoraux (PAAPSSP).

Chaque année, à la fin de la saison des pluies, des milliers d’hectares de pâturages partent en fumée du fait des feux de brousse. Ceci entraine d’énormes pertes de fourrages pourtant indispensables à la survie du cheptel.

Dans les années 1990-2010, les interventions de l’Etat ont progressivement laissées la place aux interventions ponctuelles des projets de développement. Ces derniers réalisent l’ouverture de bande pare-feux soit à travers des moyens mécaniques, soit en impliquant les populations mais sans valoriser des pailles dégagées. De plus ces approches ponctuelles ont rarement responsabilisé les communes dans leur mise en œuvre.

L’élément novateur promu par le PAAPSSP, dés 2010, consiste à faire de l’ouverture de bandes pare-feux une réponse structurelle en vue de constituer des stocks fourragers pour améliorer l’alimentation du cheptel en période de soudure dans une logique d’aménagement de l’espace pastoral. Les opérations d’ouverture de bandes pare-feux conjuguées au ramassage, stockage et commercialisation de la paille, reposent sur une implication et une responsabilisation accrue des communes et des communautés à la base qui permet aussi bien d’assurer la protection ressources pastorales que d’améliorer les ressources financières des communes et des personnes impliquées.

Dès sont démarrage en 2010, le PAAPSSP pour contribuer à la sécurisation des systèmes pastoraux, a mis en œuvre des opérations d’ouverture de bandes pare-feux, qui revêtent une importance capitale pour la protection et la sécurisation des réserves fourragères.

Les points clés :
- La mise en œuvre de cette activité est basée sur le système du « cash for work » afin de soutenir l’économie locale et de renforcer les capacités de résilience des populations et du bétail durant les périodes de soudures.
- L’innovation apportée par le PAAPSSP est de conjuguer l’ouverture des bandes pare-feux avec le ramassage et à la commercialisation de la paille. Le fourrage ainsi collecté contribue aussi bien à la sécurisation de l’alimentation du bétail en période de soudure qu’à l’amélioration des ressources financières des communes et des travailleurs impliqués.
- Pour pérenniser cette approche d’ouverture des bandes pare-feux couplé au ramassage et commercialisation de la paille, il est nécessaire que l’État, les communes, les organisations de producteurs et les partenaires techniques et financiers s’investissent pleinement pour aider les acteurs locaux à poursuivre la mise en œuvre de ces opérations.
- Dans le cadre de la gestion décentralisée des ressources pastorales, il est conseillé d’inscrire les opérations de pare-feux, basé sur la valorisation de la paille dans les plans de développement communaux et les schémas d’aménagement des espaces ruraux.

« En période de soudure la vente de la paille issue de l’ouverture de bandes pare-feux peut être comparée aux opérations de vente de céréales à prix modéré pour atténuer la souffrance des populations en insécurité alimentaire. » Monsieur Diori Douramane, maire de la commune de Falwel (Région de Dosso.

Sur l’ensemble de sa zone d’intervention et en 4 campagnes le PAAPSSP a réalisé 3.030 km de bandes pare-feux. Ceux-ci ont permis de sécuriser 10.053.000 ha d’espaces pastoraux et de collecter 492 tonnes de paille qui ont été stockées et vendues en période de soudure. Ce stock de paille couvre les besoins d’environ 2.674 Unités Bétail Tropical (UBT) pendant 30 jours en période de soudure.

En plus des revenus individuels engrangés par les travailleurs, mobilisés lors des opérations d’ouverture et de ramassage de la paille, les COGES à travers la vente de paille stockée ont réalisés des recettes variant de 250.000 à 800.000 FCFA par site et par an. Les modalités d’intervention mis en œuvre par le PAAPSSP ont permis une appropriation de l’action par les acteurs.

Télécharger l’intégralité de la note de capitalisation, 8 pages, 1,9 Mo.

En supplément, télécharger l’affiche pare-feux, 1 page, 1,1 Mo.