RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Différences centre collecte et mini-laiterie

Publié le mercredi 29 novembre 2017

Lait local / actualités du projet Nariindu.

1. Différences entre centre de collecte et mini-laiterie.

La filière lait local au Niger est en changement : de plus en plus d’éleveurs commercialisent régulièrement des quantités importantes de lait cru, les industriels semblent s’intéresser davantage au lait cru même si leur matière première reste majoritairement de la poudre importée, Solani lance actuellement un gamme de produits 100% lait local, les centres de collecte autour de Niamey sont particulièrement dynamiques (croissance de 600% en 6 ans pour Hamdallaye), plusieurs projets de grande ampleur envisagent d’investir dans des centres de collecte ou des mini-laiteries dans tout le pays au cours des prochaines années, etc. Aujourd’hui le goulot d’étranglement de la filière n’est plus la capacité des éleveurs à fournir du lait, mais la capacité des industriels à acheter, transformer et écouler le lait local.

Dans ce contexte, les centres de collecte ou les mini-laiteries peuvent jouer un rôle essentiel dans le développement de la filière lait local. Mais quelles différences entre ces deux types d’unités laitières ?

Cette courte note réalisée par le Projet Nariindu présente de manière synthétique les différences entre centre de collecte et mini-laiterie.

Il faut retenir qu’il n’y a pas de modèle unique. Les unités laitières doivent être adaptées au contexte local. La mise en place d’une unité laitière, centre de collecte ou mini-laiterie, doit reposer sur une étude de faisabilité analysant les aspects techniques (en particulier pour confirmer le potentiel laitier de la zone d’implantation), économiques (pour confirmer le marché visé), sociaux (en particulier pour accompagner les femmes dans la reconfiguration de filière) et institutionnels (pour formuler les modalités de gouvernance et de gestion). Il n’y a donc pas de modèle unique. Si dans le bassin laitier de Niamey la présence d’industriels rend très pertinent le modèle centre de collecte, en zones plus rurales, le modèle mini-laiterie présente d’autres atouts. Le choix d’un modèle ou de l’autre doit se faire en réfléchissant à l’organisation de la chaine de valeur dans son ensemble.

Télécharger la note : différence entre centre de collecte et mini-laiterie, 1 page, 285 Ko.

2. Vous pouvez également prendre connaissance des nouvelles du Projet Nariindu avec :

- Depuis avril 2017, l’entreprise laitière Solani a lancé un yaourt à boire en bouteille à base de lait local à 100% ;
- Solani devrait mettre en place une nouvelle ligne de production permettant de produire jusqu’à 2.000 à 3.000 litres/jour de yaourt à base de lait local à 100% (prévu en 2018) ;
- En quatre ans la collecte de lait cru par Solani a augmenté de 83% et atteint plus de 650.000 litres en 2016.

Télécharger les actualités Nariindu, 1 page, 208 Ko

Répondre à cet article