RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Services météo /agro-pasteurs

Publié le mercredi 6 décembre 2017

Les services météo s’allient aux agro-pasteurs pour le partage des prévisions saisonnières et conseils agricoles au Niger.

Rédaction : Harouna Hama Hama et Ouma Kaltoume Issoufou, BRACED-PRESENCES NIGER.

Pour préparer ses activités, le RECA commence toujours par regarder ce qui a déjà été fait au Niger ou ce qui est en cours. C’est le cas du projet dénommé BRACED PRESENCES, présenté sur cette page, qui a une expérience de 3 ans sur l’utilisation des prévisions météorologiques saisonnières par des agro-pasteurs.

Introduction du RECA : le RECA et les Chambres Régionales d’Agriculture sont partenaires du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) sur la Sous-composante « Amélioration de l’accès à l’information ». L’accès à de meilleures informations pour la prise de décision est un élément essentiel du paquet d’activités de l’Agriculture Intelligente face au Climat (AIC). Parmi ces informations figure la prévision des précipitations saisonnières, qui pourrait aider les agriculteurs à s’adapter au changement climatique et à améliorer leur résilience face aux chocs climatiques.
Dans le cadre de cette sous-composante, le PASEC permettra : a) de collaborer avec la Direction de la météorologie, le RECA et l’Institut national de recherche agronomique du Niger (INRAN) pour investir dans les prévisions et alertes météorologiques au niveau des communes (de manière saisonnière et sur le court terme) ; b) de renforcer la fourniture d’informations aux agriculteurs grâce à l’amélioration et l’expansion de la plateforme en ligne du RECA, d’aider le RECA à compiler le contenu existant sur les bonnes pratiques d’agriculture et d’élevage et la préparation du matériel de diffusion dans les langues locales ; de soutenir les radios communautaires rurales, et de mettre les marchés ruraux à contribution pour diffuser l’information.

1. Une petite historique des expériences de partage des informations climatiques avec les agriculteurs et les éleveurs au Niger :

L’approche utilisée par le Projet BRACED PRESENCES, dénommée « planification participative des scénarii » (PSP en anglais, participatory scenario planning) permet aux producteurs ruraux d’exploiter eux-mêmes l’information climatique et de l’intégrer dans le processus de prise de décision afin d’optimiser la productivité de leurs activités agricoles et/ou pastorales.

Le concept de planification participative des scénarii, tel utilisé dans le projet, est un processus de partage des prévisions climatiques saisonnières et de toute information sur les conditions climatiques probables de la saison à venir. Ce partage s’effectue lors de rencontres entre les services météorologiques et les communautés – pour y intégrer leur savoir local. La mise en place d’un dispositif communautaire d’échange des informations climatiques et conseils pratiques permet d’atteindre un plus grand nombre de personnes et de rendre l’utilisation des informations plus durable.

Ce type de rencontre, appelé aussi « atelier itinérant », a été initié au Niger entre 2008 et 2009 par la Direction de la Météorologie Nationale avec l’appui de l’Organisation de la Météorologie Mondiale (OMM) et l’Agence Espagnole de la Météorologie (AEMET) à travers le projet METAGRI. Quant au PSP, il a commencé au Niger en 2012 avec le projet Adaptation Learning Program (ALP) qui intervenait au Niger, au Ghana, au Kenya et au Mozambique. Ce projet ALP est intervenu de 2012 à 2015 ans le département de Dakoro dans 20 communautés pilotes ciblant 2 000 ménages agro-pastoraux, composés de 12 000 personnes. La résilience climatique était au cœur des activités de ALP, à travers le renforcement des capacités des agriculteurs et éleveurs dans la gestion des risques et incertitudes climatiques, le partage des prévisions saisonnières lors des ateliers PSP, l’appui en moyens de subsistance résilients au climat, etc. BRACED-PRESENCES s’est inspiré des expériences du projet ALP et l’a répliqué dans la région de Tillabéri.

2. Le projet BRACED PRESENCES

Le Projet de Renforcement de la Résilience contre les Chocs Environnementaux et Sociaux (PRESENCES) est l’une des composantes de BRACED au Niger. Le Programme BRACED (Renforcer la Résilience et l’Adaptation aux Extrêmes et Désastres Climatiques) est financé par le Department for International Development (DfID / Royaume Uni)).

BRACED-PRESENCES est mis en œuvre au Niger par un consortium composé de CARE International au Niger (lead), Tree-Aid, Association pour la Redynamisation de l’Elevage au Niger (AREN) et Fédération des Unions des Groupements Paysans du Niger (FUGPN-Mooriben). La Direction de la Météorologie Nationale (DMN), l’Institut de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) et le Centre Régional AGRHYMET assurent les aspects techniques et scientifiques du projet.

Le projet a démarré en janvier 2015 pour une durée d’exécution de trois ans avec une population ciblée de 450 000 habitants. Il intervient dans 103 communautés de la région de Tillabéri, réparties en 23 sites ou grappes et il vise les objectifs suivants :
- Objectif 1 : Améliorer la pertinence, l’accès aux services d’information sur le climat ainsi que leur utilisation, la planification et la gestion des risques relatifs à l’adaptation au changement climatique et à la réduction des risques et catastrophes.
- Objectif 2 : Rendre les moyens de subsistance des personnes vulnérables et démunies plus durables et résilients au changement climatique.
- Objectif 3 : Améliorer la gestion équitable, durable et résiliente au changement climatique des ressources naturelles et sa prise en compte dans les systèmes et structures de gouvernance à l’échelle locale, régionale et nationale.

Le document joint présente les premiers résultats et enseignements tirés de ce projet dans la région de Tillabéri. Une expérience qui sera fort utile pour la mise en œuvre des actions du PASEC dans les 5 régions concernées.

Télécharger le document de BRACED PRESENCES, 14 pages, 914 Ko.

Sommaire :
- 1. Introduction
- 2. Résumé du projet
- 3. L’innovation ciblée
- 4. Résultats
- 5. Discussion / analyse : l’accès à l’information climatique renforce-t-elle la résilience au changement climatique ?
- 6. Facteurs de succès
- 7. Défis et limites du PSP
- 8. Enseignements tirés

Répondre à cet article