RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Enquête vulnérabilité 2017

Publié le lundi 12 février 2018

Enquête nationale sur la vulnérabilité à l’insécurité Alimentaire des ménages en milieu rural au Niger (Décembre2017).

Résultats préliminaires / Résumé exécutif.

Selon les services du ministère de l’agriculture et de l’élevage, la campagne agropastorale de l’hivernage 2017 s’est achevée avec un bilan céréalier provisoire légèrement excédentaire (excédent de 28 680 Tonnes) sur le plan agricole. Toutefois, 3 867 villages déficitaires à plus de 50% regroupant une population estimée à 4.600.914 habitats ont été enregistrés sur les 12 384 villages agricoles du pays (soit 31%). Sur le plan pastoral, la campagne s’est soldée par un bilan fourrager déficitaire de 10 941 003 Tonnes de Matière Sèche (TMS) correspondant aux besoins de 41% du cheptel résident.

Les travaux des rencontres techniques annuelles du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Catastrophes et Crises Alimentaires (DNPGCCA), tenues à Dosso du 20 au 23 décembre 2017, ont identifié 162 zones extrêmement et moyennement vulnérables regroupant 3.668 villages, campements et tribus, contre 180 zones à la même période en 2016.

C’est dans ce contexte que le Gouvernement du Niger, à travers la Cellule de Coordination du Système d’Alerte Précoce (CC/SAP) et l’Institut National de la Statistique (INS), a organisé une enquête auprès des ménages en milieu rural pour mieux appréhender la situation de vulnérabilité à l’insécurité alimentaire des populations entre décembre 2017 avec l’appui technique et/ou financier de ses partenaires notamment la GIZ, le PAM, la FAO, FEWS Net et le Fonds Commun des Donateurs (FCD).

Les résultats de l’enquête indiquent qu’en milieu rural, 484 767 personnes soit 2,6% de cette population, sont en insécurité alimentaire sévère et 2 192 821 personnes, soit 11,9% en insécurité alimentaire modérée. Au total, 2 677 588 personnes soit 14,5% de la population sont en insécurité alimentaire. Il faut également noter que 5 978 657personnes soit 32,4% sont classées « à risque », c’est-à-dire en sécurité alimentaire fragile. Enfin, les personnes en sécurité alimentaire sont au nombre de 9 802 919 soit 53,1% de la population rurale.

Télécharger le résumé de l’enquête, 9 pages, 1,4 Mo.