RECA

Réseau National des Chambres d'Agriculture du Niger

 

Mil /mineuse de l’épi

Publié le jeudi 17 mai 2018

Lutter contre la mineuse de l’épi du mil sans pesticides, c’est possible !

Rédaction : Madougou Garba (DGPV), Haougui Adamou et Bibata Ali (INRAN), Aïssa Kimba et Patrick Delmas (RECA), Boukari Harouna (Union Haraybane Téra Mooriben) / 13 Mai 2018.

Tous les producteurs du Niger redoutent le ravageur du mil qui est appelé en français la chenille mineuse de l’épi, en Haoussa murzouna et en Zarma guéri-guéri.

Cette chenille s’attaque au mil quand les chandelles sont sorties et que les producteurs espèrent une bonne récolte. Elle est capable de détruire une bonne partie de la récolte ou même de la totalité.

Les années où cette chenille s’attaque au mil, elle peut être présente dans tous les champs d’un terroir et il est impossible de la traiter en utilisant des pesticides.

Mais il existe un autre moyen de lutter contre la mineuse de l’épi.

Nous allons partager avec vous l’expérience de l’élevage d’un de ses plus redoutables ennemis qui se nomme Habrobracon. C’est cet ennemi de la mineuse de l’épi qui est lâcher dans des petits sacs (photo ci-dessus) aux quatre coins d’un village pour protéger les champs de mil.

Cette note correspond au contenu d’une émission radio diffusée dans les différentes régions et dans les différentes langues du Niger. Le contenu de l’émission a été préparé par des techniciens du Réseau National des Chambres d’Agriculture (RECA) et des producteurs de l’Union Haraybane, de l’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger et de la Direction Générale de la Protection des Végétaux avec les appuis financiers du Projet d’Appui à l’Agriculture Sensible aux Risques Climatiques (PASEC) et du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO).

Télécharger la note sur Habrobracon contre la mineuse de l’épi, 3 pages, 188 Ko.

2 Messages de forum

  • Mil /mineuse de l’épi 21 mai 16:05, par RABO Kabirou

    Bonjour, merci pour cette information de la lutte biologique. J’aimerai savoir pour quoi deux femelles d’Habrocom hebetor et 25 larves de corcyra dans les sacs de laché ? Pour quoi pas une femelle et 50 larves ou une femelle et 10 larves.

    • Mil /mineuse de l’épi 22 mai 21:56, par Patrick Delmas

      Bonne question, nous la poserons aux "pères" de cette technique qui se trouvent à Maradi.